Quel est le meilleur isolant thermique pour votre logement ?

Dernière mise à jour: 04.12.22

 

La performance énergétique d’un bâtiment varie en fonction du type d’isolant thermique mis en avant. Ce dernier permet également de limiter la perception des bruits qui parviennent de l’extérieur d’un logement. Pour favoriser votre confort, nous vous aiderons à trouver le meilleur isolant thermique grâce à cet article.  

 

Isolant thermique : quelle est son utilité ?

Avant d’aborder le sujet : quel est le meilleur isolant thermique ? Nous allons dans un premier temps vous expliquer son avantage dans votre quotidien. Sachez qu’il s’agit d’un dispositif conçu spécialement pour préserver la chaleur dans une maison en hiver. Il permet également de garder la fraîcheur dans votre logement en été. 

Procéder à l’isolation d’un bâtiment contribuera à réduire grandement votre facture. Étant donné qu’elle régule la température dans votre habitation, elle diminue l’usage des différents moyens de chauffage ou des systèmes de climatisation. Aussi, sachez que ce type de travaux vous aidera à profiter de ce que l’on appelle la prime fédérale à la rénovation. De plus, vous aurez la possibilité de bénéficier d’un confort inégalé pendant toutes les saisons, car les déductions fiscales n’existent plus. 

 

Pourquoi opter pour le liège et l’ouate de cellulose ?

Il existe actuellement une multitude d’isolants thermiques sur le marché. La ouate de cellulose figure d’ailleurs parmi les plus prisées des utilisateurs, notamment par sa capacité à réduire les déperditions thermiques. Il s’agit aussi de l’un des dispositifs les plus abordables et les plus durables. Contrairement au polystyrène, il est moins gourmand en énergie grâce à sa conductivité allant entre 0,035 et 0,042 W/mK. Il se distingue également par sa faculté à éloigner les insectes et les rongeurs. Quoi de mieux pour instaurer une bonne hygiène chez soi ? 

Ensuite, le liège se démarque par son efficacité thermique et phonique élevée. De plus, il est particulièrement facile à installer. Contrairement aux autres dispositifs, celui-ci fait preuve d’une grande résistance au feu et à l’eau. Bien que son tarif soit un peu onéreux, il peut être employé en complément de votre laine de verre, par exemple. Cette technique permettra de réduire les frais de pose.

Isoler efficacement son intérieur : vers quels dispositifs se pencher ?

Isoler un mur intérieur conserve votre habitation des pertes de chaleur. L’installation d’un isolant sur un mur d’intérieur apportera aussi une plus-value à un logement. Ainsi, vous pourrez vendre ce dernier au prix du marché. En termes de pose, cet accessoire est très pratique. Il est possible de l’installer durant les travaux de rénovation ou pendant la construction. Vous voulez savoir vers quel isolant thermique vous pencher pour améliorer le confort de votre intérieur ? 

Pour limiter les empreintes environnementales, on vous conseille de privilégier les matériaux biosourcés. De plus, leur efficacité est semblable à celle des matériaux ordinaires. Néanmoins, ils vous promettent une grande durée de vie et une commodité acoustique optimale. Ces détails expliquent pourquoi ces dispositifs reviennent un peu chers à l’achat. Le béton cellulaire, par exemple, coûte environ 9 à 45 euros/m² tandis que la laine de verre ou la laine de chanvre est proposée entre 3 à 15 euros. Pour l’isolation intérieure des murs ou des cloisons, vous avez le choix entre les panneaux de laine de bois souples ou de fibre de bois rigide. Le tarif actuel oscille entre 3 à 20 euros. Vous pourrez également vous orienter vers la plume de canard, le textile recyclé, l’isolant en carton ou la paille.

En dehors de ces matériaux, de nombreux utilisateurs se ruent dans l’usage d’un enduit de lissage en guise d’isolation thermique. Il se différencie par sa praticité et son bel aspect esthétique. Il ne peut que vous séduire notamment par sa performance élevée au niveau de la résistance thermique et également par sa faculté à supprimer les ponts thermiques. 

Si vous disposez cependant d’un petit espace, privilégiez l’isolant multicouche. Non seulement il garde une pièce à la bonne température, mais il réduit l’encombrement dans une salle, grâce à sa taille fine. Au-delà de sa conception, il fait preuve d’une grande efficacité et d’une excellente polyvalence.

 

Quel est l’isolant thermique le plus adapté pour son extérieur ?

Si vous optez pour une isolation à l’extérieur, sachez que vous jouirez d’un gain de place supplémentaire dans votre habitation. Aussi, le matériau utilisé apportera une pointe d’esthétique à votre façade. Pour limiter les dépenses tout en bénéficiant d’une isolation de qualité, on vous recommande de procéder par le bardage. Cette approche consiste à améliorer la performance thermique d’un mur par l’extérieur. Le principe est très simple. Il suffit de mettre les ossatures en bois sur les murs en briques, en pierre ou en béton préalablement conçus. L’isolant sera donc posé directement dans les armatures susmentionnées.

Pour une efficacité optimale, les experts recommandent toujours l’isolation des combles. Cette technique vous permettra d’économiser jusqu’à 30% sur votre facture. Pour cela, vous avez un large choix entre différents matériaux. Enfin, notez que la plaque isolante est l’alliée idéale pour les combles. Vous pouvez opter pour des dispositifs rigides ou semi-rigides selon vos préférences. Afin de réduire les risques et d’obtenir un meilleur rendu, il n’y a rien de mieux que de confier les travaux à des professionnels. 

Quels sont les isolants les plus robustes ?

Il est difficile de savoir vers quel isolant thermique se pencher à cause de la multiplicité des dispositifs sur le marché. Si vous voulez bénéficier d’un modèle alliant performance et solidité, optez pour celui qui affiche une forme carrée ou rectangulaire. Vous pouvez ainsi vous en servir pour le toit, les combles, les façades, les planchers et tant d’autres encore. Pour une commodité incomparable en hiver comme en été, privilégiez les isolants en fibre de bois et en liège expansé. Non seulement ils réduisent les ponts thermiques, mais ils limitent aussi les nuisances sonores.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES