Travail du bois : Choix d’essence et d’outils

Dernière mise à jour: 25.09.22

 

Vous êtes un amateur de bricolage du bois ou souhaitez faire du travail du bois une nouvelle passion ? Il vous sera alors indispensable de bien choisir les outils et instruments indispensables à cette activité. Avoir les meilleurs outils contribue en effet au plaisir de leurs utilisations mais surtout au succès de vos créations. 

 

Vous êtes un artisan du bois professionnel ? Vous devez donc savoir que travailler le bois ne se limite pas à savoir choisir son outillage professionnel. En effet, il est également indispensable de connaître quelle essence de bois est utilisée afin de créer des œuvres durables et esthétiques. Découvrez dans cet article le meilleur des trucs et astuces de bricolage  pour vous aider dans le choix de votre essence de bois et  de vos outils de menuisier.

 

Les essences de bois à utiliser en menuiserie

Le travail du bois  implique la connaissance des différentes classes et essences de bois afin de déterminer lesquelles on utilisera pour les différents types de menuiseries. Chaque bois possède des caractéristiques particulières. En fonction de leur provenance, de leur résistance, de leur texture ou encore de leurs propriétés mécaniques, certaines essences de bois sont donc plus faciles et plus performantes à travailler que d’autres en menuiserie. Les artisans du bois utilisent le plus souvent en général trois types d’essence de bois : les bois feuillus, les résineux et les exotiques. 

Les bois résineux sont des essences de bois de teintes très claires issus des conifères et sont très faciles à travailler. Après les avoir enduits de peinture ou de vernis, ils peuvent très bien résister aux intempéries et être utilisés dans la menuiserie extérieure et intérieure. Les plus connus dans les métiers du bois sont le Pin, le Sapin, l’Orme, le Melèze et le Douglas. Ils sont également parfaits pour la réalisation des meubles et aménagements intérieurs.

Les bois exotiques, notamment l’Acacia, le Merbau, l’Iroko, le Palissandre ou encore le Doussié, sont imputrescibles. En effet, cette essence est caractérisée par leur résistance naturelle à l’humidité, aux champignons et aux insectes ce qui fait qu’elle est très appréciée par tous les menuisiers du bois.  Parfaits pour des constructions extérieures, ces bois sont aussi idéals pour la cuisine et la salle d’eau.

Le Chêne, le Hêtre, le Frêne, le Merisier ou le Châtaignier sont classés parmi les essences de bois feuillus. Fréquemment utilisés dans les revêtements de sols et les menuiseries, il s’agit de bois massifs et nobles très prisés car ils combinent les avantages des bois résineux et exotiques.

 

Outils pour travailler le bois : les indispensables

L’outillage du menuisier compte beaucoup pour des réalisations de qualité. En effet, le travail du bois ne dépend pas seulement du talent de l’artisan, chaque matériel et outil pour travailler le bois contribue énormément pour avoir le résultat escompté. 

  • Les outils pour couper le bois

La découpe du bois est une étape indéniable de la menuiserie. Cette activité amène toujours à faire des découpes simples et droites comme plus sophistiquées selon l’œuvre à réaliser. La scie circulaire  est le matériel de prédilection de tout menuisier, amateur comme professionnel. En effet, cet outillage de menuiserie de bois est très polyvalent mais surtout très pratique. Cette scie dispose d’un système de guidage qui permet de découper de façon linéaire et bien précise. En outre, la scie manuelle classique et la scie sabre sont des instruments de découpe du bois à absolument avoir dans son atelier. La scie sauteuse est également un outil de découpe indispensable. Parfait pour les petits travaux, elle permet de réaliser des coupes droites, en courbe ou en biais.

  • Les outils pour mesurer

La  précision est une des qualités requises en menuiserie. Il ne faut pas d’erreur de calcul ni de mesure pour que le travail puisse être un succès. Pour ce faire, le mètre ruban, le crayon et l’équerre sont nécessaires et ne doivent jamais se séparer du menuisier. Ils permettent de faire des traçages précis et d’avoir les bonnes mesures.

  • Les outils pour percer, fixer et coller

Dans le cadre de la menuiserie, assembler des pièces de bois est de mise.  Il faudra alors avoir une perceuse électrique ou une perceuse à colonne, un pistolet à clous et une perceuse vicieuse. La colle à bois est bien évidemment indispensable de même que les clous et les marteaux ainsi que les vis et les tournevis. 

  • Les outils pour sculpter et façonner le bois

Le ciseau à bois, le bédane, la gouge, le couteau à deux manches et le racloir sont des instruments indispensables pour façonner le bois en le taillant, le creusant, en y ajoutant des motifs, etc. Si les ciseaux et bédanes permettent de creuser des entailles et des mortaises dans le bois, la gouge permet de sculpter dans le bois différentes sortes de motifs. Le couteau à deux manches sert à écorcer et à arrondir le bois afin de réaliser des façonnages de grande précision. Pour aplanir le bois, le menuisier utilise également le riflard. 

  • Les outils pour la finition

La finition est la dernière étape de la création d’une œuvre en bois mais pas la moindre. En effet, elle est le stade le plus important en menuiserie du fait qu’elle va donner l’aspect final du travail. Pour réaliser une finition parfaite, il faudra lisser, polir ou encore décaper le bois. Rabot, ponceuses électriques, différents papiers abrasifs sont alors les outils du menuisier les plus indispensables à cette dernière ligne droite. En outre, le racloir sera également utile lors de la finition pour retirer les traces de colle ou les taches sur le bois.

Par ailleurs, tout au long de la création, il faudra se munir de serre-joints et de presses afin d’immobiliser les éléments en bois. Que ce soit pour assembler et coller les multiples pièces, pour percer, découper,… les éléments seront ainsi parfaitement maintenus en place.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES