Quel type de mandrin pour quel outil ?

Dernière mise à jour: 01.12.22

 

Pour vos travaux de bricolage, que ce soit un simple perçage ou une perforation dans un atelier professionnel, la performance du travail repose surtout sur l’utilisation des meilleurs équipements. Puisque les perceuses comprennent une vaste plage de modèles, il en est de même pour les mandrins qui les accompagnent. Cet article vous permettra alors de faire le bon choix de mandrins équipant votre perceuse.

 

Un mandrin, c’est quoi ?

Pour faire le choix entre les différents types de mandrins en vente sur le marché, il faut dans un premier temps savoir ce que c’est. En effet, un mandrin est une pièce qui équipe la partie avant d’une perceuse ou d’un perforateur. D’un point de vue général, il est fixé sur la partie avant d’une machine rotative pour venir fixer différents outils et pièces comme les embouts, les vis, les écrous, les forêts, les douilles ainsi que des fraises, au moyen de sa queue cylindrique. Pour sa polyvalence, sa praticité et l’accélération du travail qu’il procure, le mandrin est plus qu’essentiel pour donner un rendu de bricolage suivant les normes et en un temps record. Il est maintenu fixe sur l’arbre de montage de l’appareil rotatif, et se fait embarquer par le mouvement circulaire pour le serrage des outils.

Dans d’autres cas, le mandrin est également utilisé pour fixer une pièce, et il s’agit ici d’un mandrin de tour. Il faut alors dire que sans cet outil, il vous sera impossible de réaliser un serrage dans les normes. Il est très réputé pour son efficacité et sa simplicité lors de l’usage. Il facilite aussi la transition entre 2 travaux différents, comme pour passer d’un perçage à un vissage. Par ailleurs, le mandrin peut aussi être une pièce rotative utilisée dans la fabrication de verre étiré. Pour ce cas de figure, le bricoleur enroule le papier de verre en forme de ruban sur le mandrin pour réaliser ses tâches, il sert alors d’emballage.

Mais encore, il se peut que vous rencontriez des mandrins à queue en polygone, mais non en cylindre. En effet, ces types de mandrins ne sont pas utilisés sur des perforateurs, mais sur des machines-outils plus complexes. Ils sont composés de clavettes rétractables qui donnent une semi-liberté à l’outil à travailler. Mais le plus souvent, les professionnels préfèrent choisir les mandrins pour machine rotative. Les modèles varient selon le type de la machine rotative compatible, et leurs performances en dépendent également.

Les mandrins pour une simple perceuse

Pour une perceuse classique, il convient au mieux de privilégier l’usage des mandrins à serrage. Ces types de mandrins peuvent être serrés par clé, manuellement ou automatiquement. D’abord, un mandrin à serrage par clé, comme son nom l’indique, nécessite une clé pour effectuer le serrage des outils. La clé spéciale optimise le serrage des mors qui sont placés autour du foret ou de la fraise à travailler. Il convient donc à des forets classiques ou à une perceuse à fraisage. Pour le mandrin à serrage manuel, il fonctionne sans clé. L’utilisateur doit tourner l’anneau du mandrin avec ces 2 mains pour pouvoir serrer les mâchoires autour de l’outil. Il convient aussi à une perceuse classique pour le serrage de foret ou de fraise.

Pour le 3e type de mandrin c’est-à-dire le mandrin autoserrant, le serrage des outils se fait en un seul mouvement sans avoir recours à une clé.   C’est le mandrin le plus utilisé et le plus apprécié auprès des usagers par sa grande praticité. En effet, le serrage se fait automatiquement au moyen d’une bague et d’un mors à 3 points de serrage. Le mandrin peut être à 2 bagues ou monobague, mais le principe de fonctionnement se ressemble, car les 2 ne nécessitent que d’un seul geste rotatif. La bague serre et desserre l’outil avec un mouvement de rotation automatique.

Avec une dimension de 10 à 13 mm, ce mandrin autoserrant s’adapte à une perceuse classique pour un serrage rapide. Les forets à bois et métalliques sont les plus travaillés avec ce type de mandrin. Ils les maintiennent bien fixes sans aucun degré de liberté, dans n’importe quelle direction. Ces mandrins à serrage rapide équipent également les perceuses à percussion et les perceuses qui fonctionnent sur batterie. En résumé, le mandrin à serrage rapide est destiné à un foret à bois, un foret métallique ou un foret à pierre.

 

Les mandrins pour perforateur plus complexe

Il existe néanmoins d’autres types de mandrins qui sont utilisés pour des travaux plus laborieux et plus poussés comme le perçage de béton ou de matériaux très durs. Nous faisons ici allusion au mandrin SDS. Ils sont montés soit sur un perforateur SDS plus, soit sur un nouveau perforateur SDS max. Avant de parler de la différence entre ces 2 modèles, il est important de connaître comment fonctionne un mandrin SDS. En effet, il est destiné au perforateur qui effectue plusieurs tâches à la fois. Pour une simple opération de perçage, il n’est pas utile de l’utiliser. Il fixe les outils à l’aide de 2 billes ou 3 segments qui sont placés dans les gorges de l’outil à travailler. Il fonctionne en cliquant la queue du foret, pour éviter qu’il ne glisse. Seul un déplacement en avant vers l’arrière est possible pour ce système de serrage. Selon la performance du perforateur, vous avez le choix entre l’utilisation d’un mandrin SDS plus ou d’un mandrin SDS max.

Pour un perforateur peu puissant, le mandrin SDS plus est plus adapté à son système. Il est pratique pour percer des pierres naturelles très dures ou des matériaux difficiles à travailler. Il est compatible avec un foret à queue ronde ou un foret hexagonal. De plus, ce type de mandrin ne possède pas de mâchoires de serrage. La fixation de l’outil se fait au moyen de ressorts qui équipent des cannelures.

Le changement d’outils pour passer d’une opération à une autre ne nécessite donc aucun accessoire, et peut se faire rapidement. Quant au mandrin SDS max, en plus des cannelures classiques dont dispose un modèle SDS, il dispose d’une cannelure supplémentaire pour pouvoir être moins sélectif sur la taille de la queue du foret à utiliser. Il est utilisé sur les marteaux piqueurs ou les marteaux perforateurs, et réalise des tâches plus complexes comme le burinage ou le perçage de gros trous dans du béton.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES