Comment faire soi-même sa peinture d’escalier ?

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

Contacter un professionnel pour embellir sa maison n’est quasiment pas indispensable de nos jours. Effectivement, vous avez la possibilité de la rénover à votre goût afin de réduire les dépenses. Vous découvrirez justement les bons gestes à adopter pour apporter un coup de jeune à votre escalier. Focus !

 

Quelle est la peinture la plus recommandée pour embellir son escalier ?

Vous voulez vous atteler à la rénovation d’un escalier bois ? Cette technique permettra sûrement d’apporter une touche de fraîcheur et de modernité à votre intérieur. Toutefois, si vous souhaitez bénéficier d’un meilleur rendu, vous devez dans un premier temps penser à la peinture d’escalier la plus appropriée. Avec la panoplie de modèles et de marques qui pullulent actuellement dans les magasins, opérer un choix réfléchi s’annonce parfois très compliqué. 

Pour éviter les mauvaises surprises, orientez-vous vers une peinture conçue spécialement pour l’escalier en bois. Cette dernière sera, en effet, une alliée idéale puisqu’elle assure une meilleure accroche. Ensuite, pensez également à vous renseigner sur la résistance du produit à mettre en avant. Effectivement, celui-ci doit supporter toutes les épreuves et jouir d’une longue durée de vie. Autrement, vous serez obligé d’acquérir un autre dispositif plus approprié. 

Enfin, les modèles qui se raidissent face aux chocs sont aussi très recommandés. À noter que pour moderniser la rampe d’escalier en bois, vous pouvez débourser dans les alentours de 20 à plus de 60 euros selon votre budget.

 

Choisir la bonne couleur

Une fois que vous avez trouvé la marque de peinture qui correspond le plus à vos attentes, vous pouvez désormais réfléchir à sa couleur. Bien évidemment, faire une sélection parmi les larges palettes disponibles s’annonce un peu difficile pour les débutants. Pour vous mettre dans la bonne voie, nous vous conseillons d’y apporter une touche de luminosité pour éclairer l’assemblage du couloir ou de la pièce. Un escalier bois et blanc fera parfaitement l’affaire. 

Néanmoins, si vous jugez que l’ensemble de la pièce est assez exposé, vous pouvez vous orienter vers un coloris sombre comme le gris anthracite. Sachez aussi que la peinture noire bois ajoutera une pointe d’esthétique à cette partie de la maison. 

Vous avez également d’autres possibilités pour embellir votre escalier en bois. Hormis les détails susmentionnés, on vous recommande de jouer avec les peintures graphiques. Ces dernières y ramèneront de la modernité. Si vous souhaitez cependant mettre en avant le style industriel, axez-vous sur les peintures métallisées ou du rouge. Actuellement, harmoniser les couleurs dans son intérieur est devenu très tendance. Si vous disposez par exemple d’une poutre peinte en taupe, n’hésitez pas à accentuer la marche avec une couleur bois naturelle comme le vernis. Ce dernier rafraîchira le matériau et ravivera son éclat en même temps. Le rendu sera excellent.

Les différences de couleurs entre les contremarches et les marches fonctionnent très bien. Enfin, n’oubliez pas de vous en tenir au résultat final de la rénovation sur l’ensemble de la pièce. À l’évidence, les couleurs mises en avant devraient s’harmoniser parfaitement avec celles de votre meuble. Pour une démarcation réussie, n’hésitez pas à appliquer une autre teinte sur le dessous de l’escalier repeint. Cette approche permettra de valoriser cet espace.

 

Restauration d’un escalier en bois : les préparations à mettre en place

Rénover un escalier en bois peut devenir une tâche plaisante. Toutefois, avant d’entrer dans le vif du sujet, vous devez d’abord trouver les meilleurs moyens pour protéger l’environnement autour. Ce faisant, éloignez les meubles de votre espace de travail et couvrez-les si besoin. Ensuite, utilisez un dispositif adéquat pour envelopper les murs à proximité des projections. Si vous avez un escalier ciré, cependant, munissez-vous d’un produit qui permet d’éliminer efficacement la cire. 

Assurez-vous de bien l’enlever avec une paille de fer. La deuxième étape consiste donc à préparer les marches. Idéalement, il serait mieux de poncer un escalier pour se débarrasser entièrement des vernis ou des anciennes peintures avec un dispositif approprié. Cette raison explique pourquoi on vous recommande l’usage d’un papier de verre. Cette technique permettra de les lisser et de faciliter l’adhésion de la peinture de l’escalier. Le cas échéant, vous devez procéder à ce que l’on appelle la phase de décapage. 

Une fois ces étapes terminées, vous pouvez désormais opérer au nettoyage de l’escalier. Pour que vous puissiez vous débarrasser correctement des sciures, munissez-vous d’un aspirateur. Il ne vous reste plus qu’à passer de l’éponge humide sur les surfaces concernées, et le tour est joué ! 

Les étapes à suivre pour réussir sa peinture d’escalier

Si vous comptez sublimer votre ancien espace, vérifiez son état général. Pour colmater les trous, par exemple, employez un mastic spécial pour bois. Décrasser l’escalier à nouveau pour pouvoir le lisser correctement. Vous venez de fabriquer un escalier en bois et vous désirez l’embellir ? Commencez par y appliquer une sous-couche pour améliorer l’adhérence de la peinture au matériau. Cette approche empêche ce dernier de tout absorber. 

Entamez cette technique en allant du haut du support vers le bas. Afin de vous simplifier la tâche, mettez le produit uniquement une marche sur deux. Une fois l’escalier peint avec la sous-couche, laissez celle-ci sécher correctement. On vous recommande de vous en tenir aux indications à la notice pour limiter les mauvaises surprises. 

La dernière étape est donc d’étaler la peinture d’escalier. Pour un meilleur rendu et une précision accrue, cependant, vous aurez besoin d’une brosse conçue spécialement à cet effet. Pour son application, procédez de la même manière qu’avec la sous-couche. Prenez le soin de laisser une marche libre pour que vous puissiez utiliser le support à tout moment. 

Afin d’accéder plus facilement à tous les éléments de l’espace, un pinceau à rechampir fera aussi l’affaire. À noter qu’il serait préférable de faire les contremarches avant, surtout si vous comptez y appliquer une autre couleur. Bien évidemment, il faut protéger la marche avec un ruban par exemple. Pour avoir une idée du changement, prenez les photos de la rénovation de l’escalier en bois avant et après.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES