Astuces pour couper un miroir en toute sécurité

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

La présence d’un miroir dans une pièce peut changer considérablement son aspect. C’est un élément de décoration très important. Savoir le couper peut beaucoup vous avantager, car vous pourrez le personnaliser selon vos goûts. De plus, il y a de fortes chances qu’un miroir tout fait ne correspondra pas à vos goûts, c’est pourquoi il est toujours utile de le concevoir soi-même. Découvrez sans plus tarder comment couper du verre.

 

De quoi est constitué le miroir ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voyons d’abord de quoi est composé un miroir.

 – Une plaque de verre : son épaisseur dépend des modèles souhaités.

 – Du tain : il s’agit d’un ensemble de cuivre, de couches de plomb, de métal et de mercure. Sinon, certains vitriers utilisent un mélange spécial en vue d’avoir le fameux effet réfléchissant.

 – Une feuille réfléchissante : la plupart du temps, cet élément est soit en aluminium, soit en argent métallique. Une réduction chimique de nitrate d’argent est la clé de cette formule.

Actuellement, il a été démontré que ce mélange est assez toxique, donc l’étain n’est plus ajouté au mercure.

 

1. La préparation du miroir

Cette première étape est indispensable avant de couper un miroir. Tout commence par le choix du modèle. Il faut privilégier les verres solides et bruts pour avoir le maximum de marge lors de la découpe du miroir. Ces derniers sont à acheter dans les grandes surfaces de bricolage. Mais il est aussi possible d’employer d’anciens éléments. Cependant, évitez de couper un miroir présentant des éclats ou des fissures parce qu’un miroir abimé pourra se briser en morceaux au moment de la manipulation.

Quand vous êtes encore dans la phase d’apprentissage, utilisez d’abord des pièces bon marché. Et pour vous familiariser aux différents outils de coupe-verre, le mieux est de s’exercer sur des vitres à couches simples, car ils sont plus faciles à découper.

Lavage : Après avoir sélectionné le miroir, il faut le nettoyer avec un produit adapté aux vitres. La surface du miroir à découper doit être parfaitement propre, sans poussière ni taches. Et pour le sécher correctement, il est conseillé d’employer un chiffon microfibres.

Équipements : découper du verre peut être dangereux si vous ne disposez pas de bons instruments, car des échardes peuvent s’échapper. Le port de lunettes de sécurité est essentiel lorsque vous décidez de couper du verre. Et durant l’opération, évitez de toucher vos yeux. Il faut aussi s’équiper de gants de protection parce que le bord d’un miroir travaillé est très aiguisé.

Pour les pieds, les sandales et les chaussures ouvertes sont interdites.

Si une écharde s’est introduite dans votre pied, appliquez-y un papier collant puis enlevez-le d’un coup sec. Sinon, retirez l’éclat à l’aide d’une pince à épiler.

 

2. Entailler le verre

Pour cette méthode, vous devez avoir le bon outil pour rendre l’opération plus facile. En règle générale, une roue au carbure est intégrée à ces outils pour que l’incise du verre soit plus simple. La roue est raccordée à une poignée. On parle ici des coupe-verres. Selon le modèle, la roue peut être plus ou moins imposante, mais celle de petite taille correspond au travail de précision. Dans tous les cas, misez sur la qualité.

Ainsi, pour découper un miroir, munissez-vous d’un coupe-verre doté d’une roue en vrai carbure. Son prix est aux alentours de 20 euros. Ils sont vendus dans la plupart des grandes surfaces de bricolage.

Avant de choisir, essayez de savoir exactement ce que vous voulez faire, car certains outils conviennent plus aux courbes et d’autres sont recommandés aux lignes droites. Les manches faciles à tenir sont également à privilégier. La future forme de votre miroir fait maison est alors à déterminer à l’avance, pour sélectionner l’accessoire approprié.

Un coupe-verre en acier est idéal pour de petites quantités de verre à couper. Cependant s’il s’agit d’un miroir plus grand, optez pour un coupe-verre autolubrifiant, car il est plus robuste et son maniement est plus simple.

Mesure et marquage des lignes de coupe : lorsque vous découpez du verre, essayez d’avoir un résultat impeccable. Pour cela, prenez le temps de mesurer et faites en sorte que les lignes de coupe soient bien précises.  Utilisez un crayon blanc ou un feutre indélébile.

Le secret pour obtenir un trait parfait est d’effectuer un mouvement continu avec le coupe-vitre au-dessus du miroir. Il est aussi important que les marques pour la ligne soient bien régulières.

Emplacement du coupe-verre : comme énoncé précédemment, il faut que votre outil se trouve sur la ligne de coupe. Le miroir doit être installé sur une surface bien horizontale et propre. Puis, tenez fermement l’accessoire à la verticale, tandis que la roue devra être droite sur la ligne. La partie tranchante de l’appareil est à poser à l’extrémité du trait avant d’entamer la découpe du miroir. 

Pour un maximum de confort au moment de couper le verre, vous pouvez choisir entre deux techniques pour maintenir votre outil : soit vous le ramenez à vous, soit vous éloignez. Vous pouvez également fixer la règle avec une pince pour qu’elle reste en place au cours de la découpe.

Exercer une pression vers le bas : durant le passage de la roue sur la ligne, il est important d’appliquer une légère tension en direction du bas. Le bruit d’un petit crissement est le signe que vous faites le bon geste. Si vous n’entendez rien, vous devez donc faire un mouvement un peu plus fort. Toutefois, la pression ne doit pas être trop puissante pour éviter la formation d’échardes de verre qui pourraient détériorer la roue. 

Du début jusqu’à la fin de l’opération, l’intensité de l’appui doit être la même. Et pour que le verre ait la forme voulue, respectez bien les marquages préalablement réalisés. Lorsque vous terminez une ligne, nettoyez toujours la surface ainsi que le plan de travail à l’aide d’un pinceau.

 

3. Casser le miroir

Pour cette troisième méthode, vos mains représenteront votre meilleur allié. Il est tout à fait possible de briser un miroir sans aucun outil. Cette technique est conseillée quand vous devez découper un verre de petite taille. Pour cela, tenez le miroir avec les 2 mains et mettez les pouces sur chaque côté de la ligne de coupe. Puis appliquez une pression similaire sur les 2 pouces.

 – En utilisant vos poignets, cassez brusquement le verre. Normalement, la découpe doit correspondre à la ligne de coupe.

 – N’oubliez pas vos gants de protection, car ce mouvement peut déstabiliser le miroir et il peut se casser au moment où vous vous y attendrez le moins.

 

Briser le miroir en suivant la ligne de coupe

Optez pour un plan de travail à la fois plat et doux. Le miroir doit être placé face à la ligne vers le bas. En utilisant vos mains, appuyez sur le côté opposé avant de presser fermement sur la ligne de coupe. Si tout se passe bien, le découpage sera net. Vérifiez que la ligne et le bord de la surface sont parfaitement alignés.

Employer une pince

Ceci est une autre manière de couper un miroir. Si vous devez tailler du verre qui est un peu grand ou que vous n’osez pas la technique précédente, cette solution est faite pour vous. Vous avez ainsi besoin d’une paire de pinces. Le bas de cet accessoire est à mettre contre le trait tracé. Quant au haut, il faut qu’il soit en contact avec le verre sur 1 cm. Puis lorsque vous refermez la pince, chaque côté va se séparer et la ligne de coupe s’élargira grâce à la pression. Cela permettra au verre de craquer en suivant cette même ligne.

Il est important d’utiliser l’outil délicatement afin de créer un petit clic pour que la rupture soit conforme à la ligne de coupe. L’opération est à réaliser sur chaque face du miroir de sorte que les 2 extrémités soient identiques.

 

Pour les courbes, se servir d’une pince et privilégier les surfaces molles

Si vous avez opté pour des lignes courbes, le verre doit être à l’envers et placé sur un plan de travail mou comme de la mousse ou du carton. Et juste avec votre pouce, appuyez légèrement pour briser le verre. Toutefois, assurez-vous que la courbe soit à peine prononcée. Si elle est plus marquée, alors utilisez une pince pour un résultat plus satisfaisant.

 

Le ponçage et le passage du vernis

Cette dernière étape n’est pas obligatoire. Si l’endroit où sera placé le miroir permet de cacher ses bords, cette opération n’est pas nécessaire. Néanmoins, cela est requis si l’ensemble est bien exposé. De ce fait, vous pouvez vous servir d’un papier de verre pour avoir une belle finition tout en appliquant un peu de vernis aux extrémités. Tous ces éléments sont disponibles dans les magasins de bricolage.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES