Comment poser correctement une plaque de placo ?

Dernière mise à jour: 01.12.22

 

Le placoplâtre est un matériau souvent utilisé dans le cadre de l’aménagement d’un espace intérieur. Il permet de créer des cloisons intérieures et de bénéficier ainsi d’un espace de vie supplémentaire. Mais pour que le rendu esthétique final soit à la hauteur de vos attentes, il est important de bien savoir procéder à la pose de placo. Comment faire ? Tous les détails dans cet article.

 

Le rôle d’un placo

Avant de voir de plus près les différentes techniques pour bien réaliser la pose de placo, il est de mise de comprendre le rôle de ce type de matériau. Il est important de noter que le placoplâtre a gagné en popularité ces dernières années. Il a apporté ses lettres de noblesse dans les espaces intérieurs au décor contemporain, zen, vintage et baroque.

Polyvalent et s’adaptant à tous les styles de décor, le placoplâtre est également un matériau facile à installer. Il permet de réaliser une cloison placo, un placo plafond et des combles aménagées. Mis à part l’optimisation de l’espace intérieur, le placoplâtre peut également être doublé et servir d’isolant phonique ou aussi d’isolant thermique. On parle ainsi de placo isolant.

Les équipements nécessaires pour l’installation d’un placoplâtre

Faire appel à un artisan professionnel est souvent de mise lorsqu’on parle d’aménagement indoor. Mais en ce qui concerne la pose de placo, vous pouvez procéder par vos propres moyens surtout si vous avez des notions en bricolage. Dans cette lancée, il vous faudra vous équiper de tous les matériels et outils nécessaires pour une intervention dans les règles de l’art.

Parmi les must have, vous trouverez : une règle de maçon, un mètre ruban, des plaques de plâtres, un rail placo (voire même plusieurs), des montants métalliques, des rouleaux isolants, une lève plaque de plâtres, une visseuse, un tournevis, de l’enduit pour joint et de la peinture.

 

Les erreurs à ne pas commettre lors de la pose d’un placo

Qu’il s’agisse de procéder à la pose d’un placo plafond, de la pose de placo pour cloison ou autres fins, il y a des règles de base à respecter.

 

Le choix de la plaque

Mal choisir votre plaque de plâtre reviendrait à une perte. Déjà la plaque ne sera pas à la hauteur de vos attentes et d’un autre côté, sa performance sera largement remise en question. Vous aurez investi dans un matériau qui ne vous servira peut-être à rien. Sachez qu’il existe sur le marché un choix assez vaste de plaques de plâtre. Leurs performances sont spécifiques à chaque modèle. Alors, il vaudrait mieux prendre le temps de déterminer vos besoins. 

Vous trouverez des plaques en plâtre disposant d’une excellente isolation thermique, parfaites pour protéger votre espace intérieur des baisses de températures. Vous trouverez également des plaques de plâtre avec des performances d’isolation phonique hors pair. Elles servent à filtrer les bruits parasites extérieurs. Ensuite, il y a les plaques en plâtres disposant d’une excellente protection contre l’humidité. Ces dernières sont hydrofuges. Enfin, vous avez les placo qui sont en mesure d’améliorer la qualité de l’air.

 

L’ossature

Lorsque vous aurez trouvé la plaque idéale, il est temps de passer à la première étape de l’installation : la fixation de l’ossature. Sachez que vos plaques de plâtre vont tenir sur une ossature constituée par les rails métalliques. Alors, durant la première étape de la pose, vous devrez prendre le temps de bien préparer l’ossature.

Les deux rails de l’ossature du placo doivent être fixés parallèlement avec un rail au sol et un autre rail au plafond. Ensuite, fixez-les en utilisant un jeu de vis ou des chevilles. Lorsque ce sera fait, fixez le montant placo à l’intérieur des rails. Attention à ne pas trop laisser d’espace. La fixation devra être réalisée tous les 60 cm.

 

L’isolant

Avant de poser du placo il faudra aussi procéder à la mise en place de l’isolant. Alors, une fois que vous aurez fixé l’ossature, il faudra procéder à la fixation de l’isolant dans les montants. Comme isolant, vous pouvez choisir de la laine végétale.

 

La pose

Maintenant que l’isolant est placé, vous pouvez installer la première plaque de plâtre sur la structure métallique que vous avez fixée. Pour ce faire, commencez par aligner correctement la plaque de plâtre sur l’ossature. Bloquez-la ensuite contre le plafond. Le cas échéant, fixez-la avec votre visseuse en évitant quand même de serrer trop fort pour ne pas prendre le risque d’abîmer le placo.

Les joints

Vos plaques sont fixées, le rendu est à la hauteur de vos attentes, mais vous avez oublié un détail important : les joints. Si vous désirez que le rendu esthétique soit au rendez-vous, vous avez besoin de lisser les jointures entre les plaques. Pour vous y prendre, étalez de l’enduit pour joint placo le long des joints. Ensuite, prenez bien le temps de bien les dissimuler. Lorsque ce sera fait, placez une bande à joint dessus. Enfin, dissimulez-la avec une toute nouvelle couche de votre enduit.

 

La peinture

Les plaques sont bien fixées et les joints sont bien nettoyés. Il ne vous reste plus désormais qu’une dernière chose à faire : la peinture. Pour ce faire, poncez avant tout l’enduit que vous venez de placer sur les jointures. Attention, il faudra attendre qu’il soit sec.

Pourquoi poncer l’enduit ? Ceci pour supprimer les aspérités qui risquent de laisser une trace indésirable et inesthétique au moment de la peinture. Pour procéder à ce ponçage, vous pouvez utiliser un papier verre à grain fin. Une fois que vous aurez terminé le travail, éliminez les poussières en utilisant un aspirateur à main. Le cas échéant, vous pourrez procéder à la peinture du mur.

Lorsque vous aurez terminé tout le travail, si le rendu final n’est pas encore à la hauteur de ce que vous l’avez imaginé, vous pouvez poser un revêtement sur le placo plâtre. 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES