8 astuces pour dévisser une vis bloquée

Dernière mise à jour: 25.09.22

 

Avec l’effet du temps ou suite à un excès de serrage lors de l’assemblage, une vis refuse de se desserrer au moment où vous devez procéder au démontage. Ne gaspillez pas davantage d’énergie à vous acharner, appliquez plutôt l’une des neuf méthodes suivantes pour en venir à bout plus facilement.

 

Le système D, pour arriver à ses fins rapidement

Plusieurs cas de figure peuvent se présenter pour qu’une vis refuse de quitter son emplacement. Pour pouvoir la déloger sans détériorer l’objet, les solutions sont presque aussi nombreuses. Mais leur application dépend d’une part du jeu de vis utilisé, et d’autre part de la qualité du matériau duquel il faut l’enlever. Voici une suite de procédures qui devraient vous aider à venir facilement à bout des vis qui semblent avoir pris racine.

Avant tout, que la vis ait été mise en place depuis des années ou il y a quelques minutes, son blocage s’explique par la même raison, à savoir un accrochage excessif aux parois pénétrées. Cette situation se complique davantage lorsque la vis n’a pas été précédée d’une cheville. Le premier geste pour en faciliter l’extraction consiste à y pulvériser un peu de dégrippant, ou si le retrait n’est pas urgent, à y verser un peu d’huile. En laissant agir quelques instants (ou quelques heures, dans le cas d’une vis vraiment rouillée et insaisissable), la lubrification devrait atteindre les profondeurs adéquates pour faciliter les mouvements.

Ensuite, vous pouvez procéder à la première astuce. Si la tête de la vis est apparente, mais que celle-ci est abîmée, essayez de reconstituer la tranchée avec une lame de scie à métaux. En traçant suffisamment en profondeur, vous pourrez y remettre le tournevis à tête plate et essayer de tourner dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Sous l’effet du dégrippant ou de l’huile qui a pénétré en profondeur, la vis devrait coopérer assez vite.

Dans le cas contraire, vous pouvez procéder à une autre méthode. Munissez-vous d’un morceau de caoutchouc que vous insérerez entre la fente de la vis et la tête du tournevis. Compte tenu de son élasticité, il se placera en renfort pour exercer davantage de force sur la vis lorsque vous actionnerez le mouvement d’ouverture du tournevis. Au besoin, procédez par petits à-coups pour démarrer l’ouverture de la vis. En forçant trop dès le départ, vous risquez de gaspiller de l’énergie pour peu de résultats.

Un troisième moyen peut réussir à venir à bout de cette vis récalcitrante, si le tournevis simple et le morceau de caoutchouc n’ont pas réussi leur mission. Prenez une clé à molette, puis ajustez-la exactement sur la partie métallique du tournevis. Il va de soi qu’un modèle angulaire sera plus intéressant par rapport à un autre arrondi, pour une meilleure prise. Appuyez fortement sur la vis avec le tournevis, et tournez avec la clé à molette qui fera un effet levier. Avec autant de force, la vis ne devait plus résister longtemps. Au pire, elle devrait sortir légèrement d’un ou de deux petits pas.

Enfin, dans le cas où le tournevis s’avère vraiment impuissant malgré une bonne partie déjà sortie, il vous reste la solution de la pince multiprise. Saisissez la tête avec ce matériel, puis tournez progressivement dans le sens de l’ouverture. Prenez le temps nécessaire et ne brusquez pas, au risque de casser la vis, et ce sera une autre histoire pour retirer le morceau restant. Testez de temps en temps de nouveau avec le tournevis. Normalement, lorsque plus de la moitié du parcours a été effectué, la vis ne devrait plus résister, et vous pourrez la retirer de manière propre avec le tournevis.

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Le recours à des outils spécifiques

Lorsque la tête de vis est enfoncée et que même la pince multiprise ne peut y accéder, vous devez décider d’utiliser du matériel spécifique.

Le premier outil intéressant dans ce contexte se matérialise par le tournevis à frapper. Disponible dans tous les magasins de bricolage, il s’agit d’un gros tournevis avec un arrière renforcé. Celui-ci a pour objectif de recevoir des coups de masse pour faire fonctionner le mécanisme. Sélectionnez le tournevis à frapper sur la position desserrage, appliquez l’embout adéquat, puis placez-le sur la tête de vis. Frappez avec la masse autant de fois que nécessaire, jusqu’à déloger la vis. Celle-ci devrait se desserrer de quelques millimètres à chaque coup. Pour ne pas risquer de casser la vis ou de détruire sa tête, ne vous servez du tournevis à frapper que pour les premiers pas. Lorsqu’un interstice suffisant se montre entre la pièce et la vis, continuez le travail au besoin avec un petit burin que vous placerez dans l’espace créé, pour augmenter la possibilité de prise. Vous pourrez ensuite procéder avec les différentes méthodes du système D pour finir le travail.

 

 

Un autre matériel assez rapide et expéditif pourrait également vous servir, à savoir la perceuse visseuse, que vous sélectionnerez en mode dévissage. Les rotations iront ainsi dans le sens contraire de la fermeture, et la vis devrait sortir assez rapidement. De préférence, si votre outil dispose d’un sélecteur de vitesse, optez pour celle qui est la plus lente. La puissance des rotations pourrait en effet avoir pour effet de casser la tête de vis, avec le reste de la tige qui restera coincé dans l’objet.

Si le cas se présente, vous n’aurez d’autre choix que de recourir à un extracteur de vis. Vous pourrez vous procurer cet équipement en magasin de bricolage également. Le fonctionnement est assez simple, un foret muni de pas de vis inversé vient s’incruster dans la tête de vis. En l’actionnant, le foret vient effectuer un filetage en sens inverse dans le corps de la tige. Comme il est fixe, le mouvement en sens inverse entraîne le délogement de la tige de vis de son emplacement.

Enfin, une huitième et dernière astuce s’applique si la vis est bloquée dans un objet métallique. Il vous suffit de chauffer l’ensemble au chalumeau, puis de dévisser tant que c’est encore chaud.

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES