Comment percer une bouteille en verre ?

Dernière mise à jour: 25.09.22

 

Pour une raison quelconque, la nécessité de percer des trous dans du verre peut s’imposer à un moment ou à un autre de notre vie. Mais ce matériau étant fragile, en plus d’être potentiellement dangereux en cas de mauvaise manipulation, il vaut tout de même mieux savoir s’y prendre avant de se risquer au perçage. Pour cela, trouvez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur le perçage d’une bouteille de vin.

 

Investissez dans une nouvelle perceuse

Le perçage du verre se fait avec une perceuse classique, certes, mais avec un foret spécial verré, l’activité ne peut être que plus facilitée. À ce sujet, toutes les perceuses ne sont pas systématiquement fournies avec cet élément, car il est rare qu’un simple utilisateur, non professionnel, puisse vouloir percer du verre. Toutefois, si vous n’avez pas ce foret, il faudra vous fournir une nouvelle perceuse.

D’ailleurs, il est essentiel d’avoir une perceuse avec des réglages de vitesse, car le perçage du verre nécessite une vitesse de perçage relativement lente. Il vous est également possible, si vous avez la perceuse adaptée, de n’acheter que les forets et les fraises qui vous sont nécessaires chez votre magasin de bricolage habituel, en veillant à choisir les bons. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil auprès du vendeur.

 

 

Le type de fraise

Vous avez peut-être déjà vu dans des films des sections où l’on coupe le verre avec des joyaux en diamant. Si ce fait est avéré, vous ne trouverez pas du diamant taillé chez la quincaillerie du coin de la rue, et si vous en trouvez, cela vous coûtera certainement plus qu’un bras. Par contre, il vous est possible de vous procurer des fraises diamantées qui présentent comme avantage, de travailler efficacement sur le verre de tout type d’épaisseur, et même le marbre. Cela est réalisable, car le diamant est largement plus dur que le verre. Pour la petite info, c’est d’ailleurs ainsi qu’on reconnaît un vrai diamant d’un faux.

En ce sens, les fraises diamantées peuvent forer des trous jusqu’à 7 mm et permettent un résultat net et sans bavure. Ces fraises sont faites spécialement pour le verre et c’est ce genre d’outils que vous devez rechercher dans les rayons perceuses. Comparées à celles classiques, elles ont une durée de vie beaucoup plus longue et sont beaucoup plus solides. Il est possible d’en trouver à plusieurs diamètres.

 

Les précautions préperçage

Avant de procéder au perçage, il est important de prendre quelques précautions d’usage pour vous protéger et épargner votre environnement. Alors, pour commencer, il faut placer le verre à percer dans un contenant adapté afin de ne pas percer votre plan de travail, et dans le même temps, pour recueillir les débris de verre issus du perçage. Et pour éviter également que les petits éclats rebondissent sur le contenant, pensez à placer le tout dans le fond du papier journal.

Par la suite, veillez toujours à ce que la bouteille soit positionnée horizontalement sur une surface parfaitement plane. Cela évitera au verre de se casser lors du perçage des trous. D’ailleurs, la petite astuce est de placer une matière déformable, mais rigide telle que du caoutchouc entre le verre et le plan de travail afin de protéger ce dernier.

Ensuite, puisque le verre est une surface lisse, il est important de s’arranger pour que la fraise ne glisse pas lors du perçage. Pour cela, vous pouvez coller un morceau de carton épais sur la surface à percer. N’importe lequel fera l’affaire du moment qu’il soit épais. Et il est préférable de faire de même de chaque côté du verre à percer si cela est possible. De plus, il est ainsi plus facile de marquer l’endroit à percer en inscrivant une croix sur le carton.

Et pour votre protection personnelle, n’oubliez jamais de porter des lunettes de protection. De même, pour éviter toutes bévues, placez-vous dans une position idéale. Respectez également toutes les mesures de sécurité de base pour l’utilisation de n’importe quel appareil électrique.

Le perçage

Toutes les précautions prises, il est maintenant temps de procéder au perçage du verre. Comme il a été énoncé plus haut, cela nécessite une vitesse relativement faible. Il en est de même pour le forage de tous les matériaux durs susceptible de se casser ou de se fissurer. Pour gagner un peu plus en assurance, il vous est possible de consulter sur la toile un tableau de rapport entre la vitesse de perçage et la matière à percer.

Pour commencer le perçage, choisissez un foret de petit diamètre afin d’entamer le verre et de pouvoir ensuite agrandir en cas de fissure. Aussi, veillez à ce qu’il soit bien fixé, car les petites mèches ont tendance à se déloger de leur place durant l’utilisation si elles ne sont pas bien installées. Cette première étape se fait avec le carton ou l’adhésif, que vous pourrez ensuite retirer une fois le trou amorcé par le petit foret.

Augmentez ensuite progressivement le diamètre du foret utilisé en fonction de la taille finale du trou que vous souhaitez avoir. Vous pouvez également garder la vitesse de perçage à 40 tours/minutes, ce qui représente la vitesse maximale. Si vous allez trop vite, vous risquez soit d’avoir des marques de brûlure difformes autour du trou, soit de casser le verre.

Attention ! Lorsque vous sentez le verre céder au premier forage, réduisez nettement la pression et la vitesse de la perceuse. Il est d’ailleurs conseillé de ne pas trop appuyer sur le verre, car il est déjà très sollicité par la rotation du foret de perçage. De plus, vous risquez d’avoir des fissures sur les bords du trou par la suite.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES