Solutions d’accrochage sur une plaque de plâtre

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

Si vous prévoyez de rénover votre maison et y installer divers objets neufs en les fixant au mur sur une plaque de plâtre, il faudra prendre en compte certains critères qui influeront sur le bon maintien et la stabilité du meuble ou du décor. Le type d’accrochage sera ainsi choisi en fonction de ces paramètres. Comment réaliser une fixation sur placo ?

 

1re étape : Connaitre le mur de fixation

La pose sur placo d’un meuble doit être bien étudiée afin de ne pas l’abîmer. Par conséquent, il est nécessaire d’identifier la résistance du mur sur lequel il va être fixé. Il en est de même pour le montage sur une cloison en placo où le perçage ne doit être effectué qu’après avoir analysé la nature de la paroi et sa solidité. 

Pour savoir si le mur est en placo ou est conçu en béton ou encore en parpaing, la petite astuce est de le percer pour voir ce qu’il y a à l’intérieur. S’il s’agit d’un mur en brique qui a été revêtu de plâtre, une poussière blanche et rouge devrait apparaître. Par contre, au cas où seule une poudre blanche est visible et le perçage se fait aisément, vous êtes face à un doublage en placo ou une cloison.

2e étape : Analyser la résistance de la plaque de plâtre

Le plâtre est connu et surtout apprécié pour sa grande résistance à l’arrachement et pour sa robustesse. Toutefois, le plâtre est un matériau assez mince et la charge qu’il supporte devra avoir un poids adapté à sa solidité. L’épaisseur de la cloison en placo et les outils de fixation devront alors respecter les normes requises. Pour la fixation d’un miroir lourd, d’un meuble de rangement ou d’un décor avec un poids important, il est préférable de miser sur une plaque de plâtre de haute résistance mécanique et qui est spécialement réservée à cet effet.

 

3e étape : Opter pour la fixation optimale

Comme on a dit précédemment, poser sur de la placo requiert l’usage d’outils d’accrochage adaptés. Vous devez vous référer au poids que le plâtre devra accueillir :

 – Pour une charge maximale de 30 kg, l’idéal est de prendre des chevilles métalliques ou en plastique MZK. Des modèles NP ou des renforts en bois seront nécessaires si la structure à fixer affiche un poids supérieur à 30 kg. Cependant, si la plaque de plâtre est une version spécifique fabriquée pour la fixation d’un meuble suspendu lourd, une simple vis pour placo fera l’affaire.

 – Pour accrocher au plafond un objet, la charge de ce dernier est également à considérer pour pouvoir ensuite sélectionner le type de fixation. Les segments à ressort sont une meilleure alternative pour un poids de moins de 3 kg. Pour une charge de 3 kg à 15 kg, une cheville à expansion est recommandée. Quant à une charge de plus de 15 kg, le meuble devra être vissé dans le gros œuvre sans recourir à un support de transition.

 

4e étape : Accrocher l’objet à l’ouvrage

La fixation sur placo dépend du poids de l’objet. Les matériaux à employer sont les suivants :

 – De simples crochets ou une cheville à clouer avec un marteau : ils sont idéaux afin de fixer un élément d’un poids inférieur à 5 kg.

 – Des chevilles métalliques : ce type de fixation est utilisé pour des meubles ou des décors pesant entre 5 à 30 kg. Si la plaque de plâtre a une résistance mécanique élevée avec une grande épaisseur de placo, un poids de 40 kg pourra encore être supporté par la structure.

 – Pour une charge de plus de 30 kg : dans ce cas de figure, vous pouvez opter pour des renforts en bois que vous allez fixer dans l’ossature de la placo avant de visser les plaques. Si vous travaillez sur un doublage prémonté, il faudra que les renforts soient fixés par emboîtement dans la plaque découpée préalablement par vos soins. Ensuite, il faudra refermer la plaque à chaque 20 cm en vissant une autre plaque de mêmes dimensions sur la structure.

Par ailleurs, si l’objet lourd est à fixer sur un doublage collé, le vissage d’une cheville dans l’ouvrage sera suffisant. Par contre, pour une fixation sur une paroi alvéolaire, vous devez recourir à l’usage de renforts en bois que vous allez insérer dans la cloison avant de mettre le panneau.

 

Caractéristiques de la plaque Habito

La plaque Habito est une matière de haute dureté affichant un coefficient de sécurité égal à 3 par point de fixation. Entre 2 fixations, une distance de 40 cm est nécessaire pour ce type de plaque. Afin d’accrocher une charge lourde, la fixation sur plaque de plâtre Habito est la solution la moins contraignante puisque :

 – Elle supporte jusqu’à 20 kg de charge par point de fixation, ce qui fait que la fixation est assurée par une simple vis à bois.

 – Elle peut accueillir jusqu’à 60 kg de charge par point de fixation si l’outil utilisé est une cheville à expansion.

Récapitulation des fixations adéquates selon le type d’ouvrage et la charge à supporter

Pour vous aider à choisir le mode de fixation sur placo qui convient le mieux à vos maçonneries, nous avons résumé pour vous les matériels à utiliser selon votre projet :

— Pour des charges pesant jusqu’à 3 kg à accrocher au plafond : cheville métallique à expansion ou segment à ressort.

— Pour des charges jusqu’à 15 kg à fixer en plafond : cheville métallique à expansion ou cheville Rawlnut à travers l’ossature, pitons dépassant le contre-lattage bois, segment à bascule.

— Pour des charges excédant les 15 kg à fixer en plafond : fixation dans la structure porteuse ou dans une entretoise, fixation sous un plancher en béton ou sous une dalle avec une cheville.

— Pour des charges jusqu’à 5 kg à fixer dans des parois verticales : crochet X ou cheville Multigrip.

— Pour des charges jusqu’à 20 kg à fixer dans les parois verticales d’un mur Habito : vis à bois d’une longueur de 8 mm de plus que celle de la cloison.

 — Pour des charges jusqu’à 30 kg à fixer dans les parois verticales : cheville métallique à expansion (espacement de plus de 60 cm requis) ou cheville MZK.

— Pour des charges jusqu’à 60 kg à accrocher dans les parois verticales : cheville à expansion sans renfort.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES