Comment faire tenir une cheville dans un mur friable ?

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

Même si votre mur a pris de l’âge et semble inapte à supporter le poids d’un miroir ou bien d’un cadre, nos conseils vous montrent les étapes à suivre pour que la cheville puisse bien tenir en place. En parcourant scrupuleusement nos diverses recommandations, vous serez en mesure de fixer des objets particulièrement lourds sur un mur qui s’effrite.

 

Prendre connaissance des prérequis pour la pose d’une cheville

Avant tout acte, il importe de bien déterminer le poids du support que vous comptez suspendre au mur. Au cas où celui-ci ne dépasse pas les 10 kg, vous pourrez déjà vous assurer que le mur pourra très bien supporter la charge de l’objet. Cependant, pour des éléments particulièrement pesants, nous vous conseillons de ne pas les positionner près du plafond, car ils risquent de générer trop de pressions au niveau de la cheville.

De plus, à l’aide d’un détecteur de métaux, il est important que vous vérifiiez l’absence d’une tuyauterie ou d’un circuit électrique à proximité du mur que vous envisagez de percer. En effet, si votre mur intègre l’une de ces installations, il est fortement déconseillé d’y mettre une cheville pour des raisons de sécurité.

Il ne faudra pas non plus que vous oubliiez de vous équiper de tous les matériaux dont vous aurez besoin pour mener à bien vos travaux de construction. D’abord, comme outils de base, vous devrez vous munir d’une perceuse électrique ou bien d’une perceuse/visseuse pour créer un trou dans le mur. Aussi, sélectionnez des mèches de qualité qui sont adaptées au diamètre de la cheville que vous choisirez. De plus, pour bien enfoncer cette dernière dans le trou, intégrez parmi tous vos matériaux de construction un maillet conçu de préférence en caoutchouc. Enfin, les 2 derniers outils dont vous ne devrez sous aucun prétexte vous séparer rassemblent le tournevis et un crayon.

Choisir la cheville adaptée à vos travaux

Si vos travaux impliquent de vous attaquer à des matériaux particulièrement résistants, il faut que vous vous tourniez vers des chevilles très solides. Si vous prévoyez par exemple de placer les solives d’un plancher ou bien les poutres d’une mezzanine, il est important de vous servir d’une cheville pouvant supporter de très lourdes charges.

Pour de tels travaux, les professionnels de la construction s’équipent généralement d’un goujon à bague d’expansion. Ces modèles sont enfoncés à l’intérieur du trou à l’aide d’un marteau pour ensuite se comprimer au mur afin d’ancrer la bague métallique qui les compose. Par contre, en cas de forage dans des murs pleins de type brique ou moellons, il convient d’utiliser une cheville moins robuste que celle utilisée avec du béton.

Ces supports homogènes et denses (brique, moellons, bois, pierre naturelle) peuvent supporter une charge plus ou moins importante. Comme chevilles, vous pourrez vous tourner vers celles en nylon, en PVC, en polypropylène et d’autres encore, dont l’aspect imite à quelques détails près le plastique. Généralement recommandés pour des charges petites et moyennes, ces modèles sont prédécoupés suivant un schéma géométrique bien spécifique. Une fois installés dans le mur avec la vis insérée dedans, ils émettent un léger craquement, se dilatent pour ensuite se presser fermement contre les parois du trou. De cette manière, la vis bien enchâssée peut être fixée et désinstallée de son emplacement sans le moindre risque de détachement de la cheville. 

Toujours dans ce même état d’esprit, pour une stabilité de fixation optimale, vous pourrez également privilégier des chevilles en plastique qui peuvent être reliées à des éléments non démontables. Pour y parvenir, il vous suffit de choisir une cheville à frapper dont la structure se compose d’un clou en nylon ou bien en métal. Quant à son mode d’installation, vous devrez bien disposer la cheville à l’intérieur du trou préalablement creusé, puis frapper légèrement le clou.

C’est de cette manière que la cheville va entièrement s’écraser contre les parois du trou. Ce système contribue à la parfaite solidité de l’ensemble, car la seule alternative possible pour démonter le support à positionner consiste à casser le clou et la cheville.

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Placer convenablement la cheville

Si le mur à l’intérieur duquel vous prévoyez d’introduire une cheville se révèle de mauvaises qualités, il importe que vous redoubliez de vigilance lorsque vous vous attaquez aux travaux. Tout d’abord, vous devrez percer un trou dans le mur à l’aide d’une perceuse dont les mèches ne présentent aucune marque d’usure. En effet, le fait de vous servir d’une mèche usée augmente considérablement le risque de mettre en piètres morceaux le mur. Après, tracez précisément à l’aide d’un crayon l’emplacement sur lequel vous comptez faire tenir la cheville. Au moment de creuser sur la marque ainsi faite, désactivez le mode percussion de la machine et réduisez légèrement la vitesse de forage.

La prochaine étape consiste à introduire avec légèreté la mèche de la perceuse dans le mur marqué en veillant à ne pas exercer une force trop importante sur le mécanisme. Dès que le trou a atteint le diamètre désiré, il faut que vous veniez à bout des éclaboussures et des résidus de percement à l’aide d’un compresseur ou bien d’une petite brosse.

Dès lors, munissez-vous de vis et de chevilles adaptées à vos travaux de construction. Pour ce faire, notez que le diamètre de ces matériaux doit mesurer un demi-millimètre de moins que celui de l’espace où vous venez de creuser. Dans la mesure où la cheville n’arrive pas à tenir correctement lorsque vous introduisez dans le trou de forage, suivez le conseil qui suit : retirez la cheville de son emplacement et remplissez le trou d’une bonne couche de pâte à 2 composants bien spécifiques.

À titre d’information, il s’agit d’une substance chimique spécifique vendue dans les magasins et qui garantit une fixation optimale, peu importe le matériel. Cela fait, vous aurez à mettre fermement en place la cheville dans le trou recouvert de pâte par un mouvement de rotation et vous n’aurez plus qu’à attendre quelques minutes jusqu’à ce que l’ensemble se soit asséché et ait bien durci. Il ne vous reste plus qu’à fixer la vis dans la cheville à l’aide du tournevis et à positionner l’objet à installer.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES