Nos conseils pour réussir la pose de rail de placo

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

Pour vos travaux de rénovation, l’utilisation du placoplâtre s’avère être une alternative à la fois pratique et économique. En effet, cette matière offre une meilleure isolation à votre toiture ou au mur et est simple à poser. Dans cet article, nous vous donnons ainsi quelques astuces pour que vous puissiez installer vous-même votre placo et son rail.

 

Les critères de choix d’un placoplâtre

Si vous prévoyez de dénicher un placo, vous devez savoir que vous ne devrez pas le sélectionner au hasard. En effet, il faudra considérer plusieurs paramètres afin d’acquérir un modèle qui répondra à toutes vos attentes. Il est important d’acheter le type de placo qui est adapté à son usage. Aussi, vous ne devez pas choisir uniquement en fonction du prix. L’essentiel est que les spécificités du placo conviennent à la pièce dans laquelle il va être mis en place. Pour vous donner une idée des caractéristiques à prendre en compte, voici quelques exemples :

  • La pose du placo BA6 est surtout réservée au rail d’un faux plafond ou pour le revêtement d’un support courbe. Vous pourrez aussi utiliser ce type de placo pour la décoration puisqu’il témoigne d’une grande souplesse avec une texture fine. Néanmoins, il n’est pas assez résistant.
  • Si vous prévoyez d’habiller vos murs dans une pièce dépourvue d’humidité, un BA10 sera l’idéal
  • Pour le cas d’une pièce humide telle qu’une salle de bain, c’est le BA13 qui fera l’affaire. Toutefois, il faudra éviter la fixation sur le placo d’objets lourds ou des meubles trop imposants.
  • Quant au BA15, il convient à une cuisine. Vous pourrez poser le placo au plafond ou comme revêtement du mur. Il résiste à la fois aux odeurs et au feu.
  • Pour isoler une pièce, le meilleur type de placo à utiliser est le BA18.
  • Si la pièce est exposée à de fortes chaleurs, un placo très résistant au feu comme le BA25 est le plus recommandé.

Pour faciliter votre choix lors de l’achat, vous devez savoir que les placos de couleur rose comme les placoflam résistent le mieux au feu tandis que ceux colorés en vert sont hydrofuges et ne laissent pas passer l’eau. Les modèles normaux sont blancs.

Après avoir trouvé l’épaisseur du placo idéale et le type le plus adapté, il ne vous restera plus qu’à le poser.

Les précautions à prendre avant de poser du placo

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les plaques de placoplâtre sont faciles et rapides à poser. Elles présentent également une grande légèreté ce qui les rend simples à manipuler. Par ailleurs, vous n’avez pas forcément besoin de faire appel à un bricoleur expérimenté pour créer un faux plafond en placo ou bien monter une cloison en placo.

Si la pièce que vous désirez aménager n’est pas chauffée, il faudra choisir des plaques de plâtre intégrant une isolation thermique. Vous devez aussi privilégier les modèles de qualité supérieure afin d’avoir un résultat irréprochable et à la hauteur de vos espérances. Bien sûr, leurs prix sont assez chers sur le marché. Toutefois, vous serez satisfait du rendu final.

De plus, les rails sur lesquels vont être fixées les plaques de placo sont également à poser. Dans la pose du rail du placo, ces rails tiennent compte de l’épaisseur du placo et celle de l’isolant qui va composer la plaque, normalement comprise entre 4 à 10 cm.

 

Comment poser les plaques de placo ?

Pour commencer, vous devez dresser un croquis avec les côtes et les dimensions de l’espace à rénover ou à créer. Vous devez y présenter les emplacements des interrupteurs, des prises ainsi que des ouvertures des portes et des fenêtres pour le cas du montage de l’ossature d’une cloison par exemple. Ensuite, il faudra reporter le traçage du plan au sol, sur les murs et au plafond avant de marquer avec précision la place des rails au sol et au plafond. À l’aide d’une cisaille à tôle, vous devez couper les rails et les montants en veillant à respecter leur longueur.

Une fois cette opération terminée, il faudra percer chaque rail du placo tous les 50 cm au moyen d’un forêt à béton de 6 mm. Vous aurez également besoin d’une cheville à frapper de 6 mm pour la pose du rail du placo. Sa fixation au plafond et au sol est donc la prochaine étape que vous devez réaliser. Notez que pour le montage d’une cloison en placo standard de type BA13, les dimensions du rail du placo doivent être R48. Des vis de placo serviront à maintenir les rails. Maintenant que ces derniers ont été tous mis en place, vous devez installer les montants afin d’assurer leur jonction. 

Ils sont insérés dans les rails tous les 60 cm en faisant un mouvement d’un quart de tour. Vous devez donc employer une pince à sertir et des chevilles. Il ne vous restera plus qu’à marquer l’emplacement de l’axe de chaque montant pour pouvoir enchaîner avec l’installation des plaques de plâtre une fois que la pose du rail de placo est terminée.

L’installation des plaques de plâtre

La fixation des plaques se fait avec un porte-embout spécial placo. Pour une bonne tenue de la cloison, il est conseillé d’utiliser 24 vis placo plâtre par plaque en veillant à bien les répartir. La vis pourra traverser le placo sans endommager la plaque. Après avoir posé toutes les cloisons de la pièce, les blocs de portes ou fenêtres doivent également être accrochés. Vous devez remplir l’intérieur de la cloison par un isolant thermique ou phonique avant de poser les plaques de plâtre sur l’autre face.

 

Comment éviter les fissures ?

Il est recommandé de déposer de l’enduit et des calicots papier sur les joints pendant toute une journée. Vous pourrez ensuite recouvrir entièrement les calicots avec de l’enduit en lissant le tout pour une finition soignée. Laissez sécher pendant 3 jours, puis poncez au papier verre. Enfin, protégez chaque angle du placo de l’effritement avec des baguettes avant de décorer votre cloison.

 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES