Pourquoi et comment graisser un marteau piqueur ?

Dernière mise à jour: 01.12.22

 

Un marteau piqueur est un outil qui a son importance dans le domaine du BTP lorsqu’il faut détruire des matériaux solides comme le béton, les roches ou bien l’asphalte. À cet effet, si l’appareil ne bénéficie pas d’un parfait entretien, vous allez être obligé de le remplacer plus souvent, et cela ne vous sera pas profitable.

 

Comment fonctionne un marteau piqueur ?

Pour faire au plus simple, cet appareil est constitué d’un corps cylindrique à l’intérieur duquel, il y a un piston qui crée de l’énergie cinétique. Cette force produite sera ensuite transférée à un fleuret amovible que l’on nomme pointerolle. Le compresseur est à l’origine de l’air comprimé qui donne sa force au piston, et le burin ou la pointerolle reçoit de ce dernier la force nécessaire pour arriver à bout de son travail.

Selon les travaux à effectuer, il existe plusieurs types de marteaux-piqueurs qui se distinguent par les éléments qui les composent et par leur force respective. Certains de ces modèles sont plus encombrants, mais aussi plus bruyants et plus difficiles à manipuler que d’autres.

Sans aller plus loin dans les composants internes les plus sensibles, il faut savoir que pour cet appareil, ou du moins pour certains modèles, un graissage ainsi qu’un nettoyage bien approfondi seront vitaux. Si vous souhaitez donner une longévité à votre marteau piqueur, il est primordial de savoir comment bien en prendre soin et comment faire bon usage de l’appareil. Sur ce, voici quelques points essentiels pour vous aider dans ce sens.

Pour quelles raisons entretenir un marteau piqueur ?

Comme pour chaque équipement nécessaire sur un chantier, la longévité ne peut être assurée que par un entretien minutieux et fréquent. Entretenir son marteau piqueur est essentiel, tout en prenant conscience de sa valeur marchande. Alors, autant éviter une dépense inutile, rien qu’en prenant soin de l’actuel appareil que vous avez en main. Il y a aussi les questions de l’hygiène et de la sécurité qui doivent primer, même sur un champ de travail qui n’est pas des plus propres.

En effet, le simple fait d’utiliser des équipements propres peut vous motiver et donc vous rendre plus productif dans votre tâche. Dans le cas où il faudrait se déplacer avec le marteau piqueur, il est plus facile et plus sain de transporter un matériel propre et fonctionnel au lieu d’un appareil mal entretenu.

La raison la plus évidente demeure sur la question de la performance de ce dernier. En effet, un marteau qui a un problème de compresseur, de burin ou même de graissage ne sera pas aussi efficace qu’un marteau piqueur en état optimal de fonctionnement. Dans ce cas, avoir un appareil en mauvais état, voire même sale, peut, d’une part, vous rendre moins productif et, d’autre part, vous causer des frustrations.

 

Comment graisser un marteau piqueur ?

Avant d’arriver à cette étape de l’entretien, l’appareil doit d’abord passer par des niveaux de contrôle plus basiques. Notamment la vérification du branchement et de l’allumage de ce dernier, car beaucoup se blessent rien qu’en oubliant ce détail. Un élément des plus importants fait aussi l’objet de vérification, à savoir, les vis de fixation. Sachez qu’une seule vis desserrée peut être très dangereuse à la fois pour vous et pour votre appareil.

Pour éviter le risque d’électrocution, il convient également de longer le câble d’alimentation afin de vérifier qu’aucune partie n’est dénudée. Une fois arrivé sur l’étape du graissage, il faut faire attention à la façon de s’y prendre. En effet, il se peut que votre marteau piqueur possède un système de lubrification automatique, et donc il ne vous reste qu’à refaire le plein de graisse dans le compartiment correspondant.

À l’opposé, vous avez un marteau piqueur qui doit être graissé manuellement et dans ce cas, il est vital de vous fier au guide d’emploi de l’appareil. A part le graissage, il faut également constater l’état du burin pour un meulage si cela s’avère nécessaire. Sans oublier les charbons du moteur qu’il faut changer en cas d’usure si l’appareil en est équipé. À ce stade, vous pouvez aussi nettoyer l’intérieur du carter et retirer les résidus incrustés sur les parois.

 

À quelle fréquence faut-il effectuer un entretien pour un marteau piqueur ?

Pour un marteau piqueur moins cher et robuste, l’entretien est absolument obligatoire. Cependant, cette fréquence varie en fonction de votre usage de l’appareil. Il est logique qu’un marteau piqueur quotidiennement utilisé doit être entretenu plus souvent qu’un appareil que l’on utilise occasionnellement.

Parmi les modèles, il y a ceux qui doivent faire l’objet d’une vérification spécifique au niveau de l’alimentation. Normalement, il faut penser à investir du temps après chaque usage pour le nettoyage et l’entretien. Si vous tardez à procéder, il se peut que les traitements subis ainsi que les salissures incrustées pendant la dernière utilisation du marteau piqueur causent des dégâts irréversibles.

Selon le type de marteau piqueur que vous utilisez, il faudra vous rendre dans un lieu spécialisé pour faire l’entretien ou tout simplement vous fier à la notice originale de l’appareil. Il est alors très important de garder la notice après l’achat, puisqu’elle sera votre première référence pour tout ce qui concerne votre équipement. En somme, il est préférable d’effectuer un entretien du marteau piqueur après usage et le laisser reposer quelques heures entre les utilisations afin que le système refroidisse. 

Les différents types de marteaux-piqueurs

Comme il a été abordé plus haut dans ce guide d’usage pour un meilleur entretien du marteau piqueur, il n’y a pas qu’un seul type de marteau piqueur pour tous les travaux. Il y a tout d’abord la première génération, le marteau piqueur pneumatique qui se distingue par une grande puissance, mais aussi un poids important. Ensuite, vous avez le marteau piqueur thermique qui se destine à une utilisation en extérieur à cause de son niveau sonore trop élevé.

Enfin, il y a le modèle électrique, qui est le plus polyvalent, que ce soit en matière de puissance, de poids et de niveau sonore, mais qui ne convient pas cependant pour travailler dans un chantier humide. Chacun de ces types requiert des modes d’entretien spécifiques qu’il faut respecter pour que l’appareil dure dans le temps.

 

 

Laisser un commentaire

2 COMMENTAIRES

Daniel Roedel

April 29, 2020 at 11:00 am

Ce document n’apporte aucune information intéressante, ni type d’huile, ni notice de démontage pour l’entretien. Il s’adresse à des consommateurs qui ont du temps à perdre, ou qui aiment qu’on leur dise de débrancher l’appareil avant de le démonter. C’est à dire un public particulièrement soumis à la bêtise des techniciens qui sont payés pour écrire des procédures sans mettre aucune information technique déjà présente sur l’étiquette de l’appareil.
De qui se moque-t-on?

Répondre
Didier G

April 30, 2020 at 5:44 am

Bonjour Daniel,

Merci d’avoir pris le temps de nous envoyer votre avis sur cet article. Connaître l’opinion de nos lecteurs nous aide à apporter les améliorations nécessaires à nos articles et à augmenter la qualité de notre travail.

Cordialement,
L’équipe bricotrend.com

Répondre