Indices pour identifier un mur porteur

Dernière mise à jour: 01.12.22

 

Les murs porteurs sont des éléments essentiels d’une maison. En effet, ils sont conçus pour supporter le poids de la toiture tout en renforçant la structure de l’ensemble. Lors d’importants travaux de rénovation, vous pourriez avoir besoin d’abattre des murs pour élargir l’espace disponible. Pourtant, abattre un mur porteur peut s’avérer problématique. Nous allons donc vous aider à les identifier pour ne pas commettre des erreurs.

 

Se référer aux plans originaux

Avant de commencer les travaux, vous devez déterminer comment savoir si un mur est porteur. La méthode la plus simple, c’est de se procurer le plan d’origine de la maison. Pour y parvenir, il suffit de faire appel à l’ancien propriétaire. Sinon, vous pouvez aussi obtenir cette documentation auprès du notaire. Rassurez-vous, car toutes ces opérations ne sont pas payantes.

Sinon, vous pouvez contacter un architecte et le Bureau d’Études Techniques pour établir un nouveau plan. En revanche, cette prestation n’est pas gratuite et il est nécessaire de vous y préparer.

L’acquisition de ce dossier est aussi indispensable si vous vivez dans une ancienne habitation qui a subi de nombreuses modifications. Lorsque vous avez ce document en main, évitez de casser un mur porteur sans le savoir.

 

Les autres astuces pour reconnaitre un mur porteur

Beaucoup de propriétaires se demandent comment reconnaître un mur porteur. Si vous faites face à cette difficulté, sachez qu’il est possible d’examiner des indices structurels pour avoir la réponse à cette interrogation.

Contrairement aux cloisons, l’épaisseur d’un mur porteur est plus importante. Celui-ci mesure au moins 15 cm. C’est pourquoi il est recommandé de calibrer dans un premier temps l’épaisseur de la façade concernée.

Lors de votre quête, il est aussi conseillé de vérifier l’agencement des murs. En effet, pour conserver sa stabilité, une maison a besoin de piliers centraux. Ces éléments garantissent l’équilibrage de son poids. Par conséquent, il y a de fortes chances que le rempart placé au milieu de l’habitation soit un mur porteur.

Sinon, accédez à votre grenier pour savoir si le mur est situé juste en dessous. Dans ce cas, les murs porteurs sont ceux qui rencontrent les poutres à un angle de 90°. En revanche, si le mur est installé au rez-de-chaussée, alors il va falloir vous rendre au sous-sol. À ce moment, vous devez observer le positionnement des poutrelles en faisant un petit trou proche de la façade que vous suspectez. Quand les poutrelles sont perpendiculaires au mur, c’est le mur porteur.

 

Tout savoir sur la destruction d’un mur porteur

Certes, il est risqué d’abattre ce type de mur puisqu’il représente en quelque sorte le pilier d’une maison. Par contre, il est tout à fait possible de faire une ouverture dans un mur porteur. Toutefois, il faut préciser qu’il s’agit d’une importante intervention qui devrait être effectuée par un professionnel du bâtiment. 

Lorsque vous décidez d’abattre totalement un mur porteur, il peut s’avérer nécessaire d’installer d’autres structures afin de supporter le poids de l’habitation. De cette manière, il n’y a aucun risque d’affaissement du plancher ou de formation de fissures. Pour effectuer cette tâche, les experts se servent souvent d’un marteau piqueur qui permet de travailler plus efficacement et rapidement. C’est l’outil incontournable pour réaliser des démolitions ou des découpes.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES