Comment casser du béton facilement ?

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

Nécessaire, voire impératif pour toute construction de bâtiment, l’emploi du béton est inéluctable. Qu’il s’agisse d’une construction à petite échelle ou bien d’une grande réalisation, il constitue le soutien et le pilier à l’intérieur comme en extérieur. Effectivement, le béton est très sollicité du fait de sa solidité et sa résistance. Ces dernières propriétés sont des points essentiels pour accomplir les travaux dans l’architecture ou encore dans certains contextes artistiques. Dans quelques cas précis, il arrive que l’on ait besoin d’altérer le béton et d’en supprimer une partie. Plusieurs méthodes peuvent être appliquées, certaines nécessitent l’usage d’un marteau piqueur.

 

De quoi est constitué le béton ?

Détruire ce qui a été construit est facile si l’on a des outils puissants. Sachez tout de même qu’il est important de comprendre la structure de la chose, en l’occurrence le béton, pour faciliter le travail.

Dans le langage des professionnels, il s’agit d’un matériau composite. Entre autres, il résulte du mélange de plusieurs constituants à savoir du ciment (élément principal), du sable, du gravier et de l’eau. Pour les néophytes qui ont l’habitude de confondre, le mélange des 2 premiers ingrédients, le sable et le ciment forment ce que l’on appelle « le mortier ». De plus, on peut modifier les caractéristiques du ciment lors de l’assemblage en ajoutant des adjuvants. Ce sont des additifs qui procurent étanchéité et durcissement, ou autre.

Ce que nous venons de citer n’est que le principe de base, et comme toute préparation, il y a des dosages à respecter. Certes, les professionnels savent varier ces paramètres pour obtenir un résultat précis de concentration. Cependant, il existe des bases solides c’est-à-dire des dosages prédéterminés en guise de référence.

En tout cas, il faut juste avoir en tête que le taux de sable et de granulat doit toujours être un minimum au-dessus de celui du ciment. Par contre, la quantité d’eau dépend de l’objectif à atteindre, mais elle reste à une fine proportion de la totalité. Pour information, le gâchage du béton s’effectue avec une pelle (manuelle) ou bien une bétonnière (un habitué des grandes constructions).

Comment réaliser un béton rapide ?

On sait donc plus au moins ce qu’il faut intégrer pour obtenir du béton. Mais, qu’en est-il de l’application ? Pour mieux y voir clair, voici une préparation de « béton rapide » qui pourrait vous être utile.

Méthode

Comme pour la composition du béton traditionnel, on retrouve une fois de plus les principaux éléments : ciment, gravier, sable et eau. Si vous vous arrêtez là, vous n’aurez pas l’effet attendu. Il vous faudra, ensuite, vous servir d’un accélérateur de prise de béton. En général, ce dernier ne devrait représenter que 3 % de la totalité de votre mélange, pour un dosage parfait.

Caractéristiques

L’adjuvant administré ici est le point important qui fait la différence de cette préparation. Fait de calcaire et d’argile, cet accélérateur jouera un rôle important pour fixer rapidement votre mortier ou votre béton. En ce qui concerne la quantité d’eau nécessaire, cela dépend de ce que vous prévoyez. Notamment, la consistance pâteuse devrait être fin prête une fois le gâchage bien effectué.

Avantages

Ce qui semble le plus évident est le durcissement rapide du béton. Par conséquent, vous gagnerez un temps crucial dans le processus sans attendre. En outre, le procédé ne requiert pas vraiment de connaissances spécifiques sauf uniquement pour le dosage. Si vous voulez effectuer des rénovations ou des ornements, cette méthode est très efficace, car elle agit vite. 

Remarque : Outre le béton rapide, il en existe d’autres, notamment le béton architectonique qui se décline en une grande variété. Il est très utilisé par les professionnels pour satisfaire un besoin esthétique en extérieur et en intérieur.

En plus spécifique, celui-ci est le résultat d’un ajout d’adjuvant et d’un polissage. Comme toute composition, celle-ci jouit également de certains avantages : isolation thermique et acoustique. De surcroît, ce procédé a été simplifié par l’introduction de nouvelles machines.

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Comment casser le béton facilement ?

Il existe un certain nombre d’outils dont vous pouvez vous servir afin de casser du béton. Toutefois, il est indispensable avant toute opération de délimiter votre objectif pour mieux orienter les efforts. Votre but est-il de casser ou de couper du béton ? Suivant le besoin, les outils à utiliser seront également différents. Auquel cas, si vous n’êtes pas assez expérimenté dans le maniement des matériels, il vaut mieux tout laisser à un professionnel.

Pour casser le béton, vous avez le choix entre l’utilisation d’un marteau piqueur à l’huile de coude (1), d’une machine équipée (2) ou d’un burineur (3). Pour une méthode plus économique, le marteau piqueur ainsi que le burin sont des choix rapides. Toutefois, ils usent beaucoup l’utilisateur étant donné la lenteur des travaux par rapport aux machines qui sont très performantes. Voici donc les étapes à suivre pour la réalisation :

Les préventions 

Avant toute chose, vous devez vous assurer de la sécurité de votre installation maison. Vérifiez la présence d’éventuels câblages ou autres dispositifs qui seraient liés avec la zone à détruire. Une fois achevé, vous allez vous-même vous munir de protections. Évidemment, il ne s’agit pas d’un jeu, et une projection de débris pourrait vous blesser. En temps normal, il vous faudra de gants, des lunettes, une combinaison, sauf si vous engagez des personnes pour achever le travail. Il est évident qu’elles seront déjà équipées.

Par ailleurs, les professionnels se servent d’autres techniques mises à part ces protections, pour réduire les projections. Entre autres, celle-ci consiste à mettre une feuille de plastique au-dessus de la zone à opérer. De cette manière, aucun débris ne passe au-dessus, et vous pourrez travailler sans risque.

En application sur le terrain

Afin de mieux percer le béton, il est plus facile de casser les extrémités ou les coins en premier. De cette façon, vous pourrez progresser vers l’intérieur avec efficacité et rapidité. Dans le cas où vous pourriez rencontrer un conduit de canalisation, revoyez toujours sur le plan du bâtiment par le cadastre, si disponible, et opérez dans ce sens. Normalement, il est d’usage de délimiter par des repères la zone à découper ou à casser. D’ailleurs, ces derniers seront les marques pour diriger les entailles de la meuleuse.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES