Conception et dimensions d’un escalier

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

Avant de construire un escalier, il faut se poser plusieurs questions notamment : quelles sont les normes pour escaliers à appliquer pour pouvoir effectuer la fabrication ? De quelle manière procéder pour pouvoir obtenir un escalier confortable pour un usage quotidien ? Afin de pouvoir y descendre et y monter sans risquer de tomber, quelles mesures prendre ? Quelle dimension d’escalier choisir ? Pour vous aider dans vos projets, dans cet article, nous vous donnons divers conseils qui vous seront sûrement utiles.

 

1. Les éléments constitutifs d’un escalier

Il existe différentes parties qui doivent être présentes pour que votre escalier puisse être appelé comme tel. Vous pouvez choisir d’installer des balustrades ou des garde-corps en guise d’équipement de sécurité. Néanmoins, voici les éléments qui doivent obligatoirement figurer dans votre plan escalier :

 – L’emmarchement

 – Le limon

 – La contremarche

 – La hauteur de marche

 – Le giron de marche

 – Le nez de marche

 – Le garde-corps rampant

 – L’échappée ou le coup de tête

 – La trémie d’escalier

 – Le balustre

 – Le garde-corps d’étage

 – La main courante

 – La lisse

 – Le soubassement

 – La hauteur sous-plafond

 – Le reculement escalier

 

2. Les dimensions d’un escalier

La dimension d’un escalier est un point décisif à respecter dans la conception d’un escalier si vous voulez que son utilisation soit confortable et sécurisée. Vous devez effectuer un certain nombre de calculs avant de commencer la construction de votre escalier, notamment celui de :

 – L’encombrement au sol : 4 à 6 m²

 – L’encombrement au plafond : trémie de 70 à 90 cm de large, échappée de 190 cm de hauteur

 – Le nombre de marches : dépend de la hauteur de marche voulue et de la hauteur à monter

 – La pente d’escalier : en fonction de la hauteur d’étage et la longueur au sol

 – L’emmarchement : 70 à 80 cm

 – La hauteur de marches : entre 16 et 21 cm

 – Le giron : 21 à 32 cm

 – Le rapport profondeur/hauteur des marches : 63 cm en moyenne

 – L’échappée : 190 cm au minimum

 – Le palier à l’étage : plus de 1 m

Pour ne pas vous tromper dans vos calculs, nous vous conseillons d’utiliser un mètre laser.

 

3. Les normes de sécurité à respecter pour un escalier

Tout comme la dimension d’un escalier, il y a certaines conditions à suivre dans le but de sécuriser votre escalier. Elles concernent la balustrade ou le garde-corps dont l’installation est imposée par la loi pour tout palier d’étage, afin de préserver les utilisateurs des chutes. En plus d’être obligatoire, la construction de cet élément doit aussi se conformer à la norme NF P01-012.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES