Astuces pour réussir les joints en silicone

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

Pour assurer l’étanchéité dans un milieu humide, il est essentiel de mettre des joints en silicone sur les parties concernées. Allié incontournable des bricoleurs, ce matériel réduit les dépenses d’un ménage lors d’une fuite dans une partie de la maison. Mais même étant simple à employer, il est primordial de s’assurer une bonne préparation du mélange pour que les résultats soient palpables dès les premières couches.

 

Qu’est-ce qu’on entend par joint en silicone ?

Dans le domaine du bricolage et de l’électricité, le joint en silicone est très employé par les professionnels et les néophytes. Se présentant dans des récipients sous forme de tube, de cartouche avec ou sans pistolet, ce produit facilite la tâche de tous types de travaux de tuyauterie ou de plomberie.

Le joint en silicone est une substance plus ou moins consistante destinée à colmater, fixer et combler les interstices entre les lavabos, baignoires et supports carrelés. Le mastic silicone est un caoutchouc synthétique très flexible et transformable qui peut ainsi être collé sur n’importe quel type de support. Pour passer inaperçu sur les appareils sanitaires, le joint silicone peut être de couleur transparente, sombre ou légèrement colorée.

Mais que faut-il faire avant la pose de joint ? Pour une question de durabilité et d’imperméabilité, il est indispensable de se concentrer sur l’installation d’un joint de salle de bain. Dans le cas où des traces ou dégâts sont présents, il est mieux de remplacer le joint de douche. Cela étant pour prévenir l’infiltration d’eau qui est susceptible d’endommager le bloc de l’habitation.

Les étapes à suivre avant l’installation d’un joint en silicone

Avant de procéder à l’installation du nouveau joint silicone, quelques étapes seront à prendre en considération. Dans un premier temps, avant chaque pose de nouveau joint à la baignoire, il faudra retirer le joint silicone avec une pâte enlève-joint. Elle va servir à ramollir ce dernier pour ensuite le retirer facilement. Mais comment enlever de la silicone ? Le procédé est simple. Avec un chiffon légèrement mouillé, il suffit de presser et nettoyer le joint silicone flasque. 

Et dans l’optique de simplifier la suppression des vieux joints, l’utilisation d’une lame ou spatule est tout aussi conseillée afin de lisser le joint silicone. Avant de refaire un joint de douche, appliquez par la suite une colle silicone ou enlever la silicone à l’aide de vinaigre pour délayer les résidus du joint usagé. Le cas échéant, procédez au nettoyage du support avec un torchon imbibé d’alcool.

 

Quels sont les outils indispensables lors d’une pose de joint ?

Lorsque le joint silicone sera retiré, l’usage de la spatule sera encore de mise pour assurer la pose du nouveau joint. Mais afin de mieux s’y prendre, il faudra avant toute chose protéger la surface concernée avec une bande adhésive. Et pour bien fixer la canule, découpez l’embout de la cartouche de mastic silicone anti-moisissure à l’aide d’un cutter. Ensuite, avant de l’introduire dans un pistolet à colle, faites en sorte qu’il soit de la même taille que la fissure où le joint sera posé.

 

Quelles sont les étapes à suivre pour réussir sa pose de joint ?

Il est indispensable de savoir bien manier le pistolet avant de faire le premier essai de la pose du mastic. À ce propos, pensez à vous exercer soigneusement sur du papier jusqu’à ce que vous puissiez bien maîtriser l’outil. Ensuite, quand vous serez certain de pouvoir assurer un travail de précision, vous pourrez passer à la pose du joint sur vos équipements et revêtements sanitaires.

Pour pouvoir mieux vous y prendre, il faudra commencer par positionner l’embout dans la fente qu’il faudra combler. Par la suite, il faudra le tirer délicatement vers vous en effectuant un déplacement constant et lent vers le support. Il ne faut en aucun cas discontinuer la pose pour obtenir un bon résultat.

Lorsque la pose sera finie, avec un lisseur spécial pour finition ou un index mouillé et savonné, lissez le joint silicone sans saccade. Vous pouvez par la suite passer par le retrait des rubans de retouche et les excès. Avant tout usage de la surface concernée, il est capital de maintenir les joints secs durant 24 à 48 heures.

 

Comment entretenir les joints dans la salle de bain ?

Dans les endroits humides comme la salle de bain, la présence de moisissure est fréquente. Par conséquent, les joints entre les carreaux noircissent. La négligence de l’entretien pourra ainsi favoriser l’apparition des calcaires et des tartres sans parler de la prolifération des bactéries. Et la moisissure peut toucher tant les joints des éviers, douches, murs de la salle de bain que ceux de la robinetterie.

Pour éviter ce genre de désagrément, en début de construction, il est essentiel d’utiliser un enduit anti-moisissure lors de la pose de joint. Le seul but de cette application est de mettre en garde toute irruption de champignons dans la douche. Mais si ce genre de produit n’a pas été pensé par avance, sachez que les joints noircis peuvent se nettoyer avec des solutions chimiques pour ne citer que le bicarbonate de soude et l’eau de javel. L’ammoniaque et les cristaux de soude sont tout aussi efficaces.

Le verdict ?

Dans le cadre de la rénovation ou de la réhabilitation d’un logement, l’amélioration des joints de la salle de bain est très importante. En cas d’infiltration d’eau, le joint se désagrège, accentuant ainsi l’apparition de la moisissure. Afin d’éviter ce genre de situation, il est de mise de suivre toutes les indications se rapportant à la pose du joint, à la lettre. Ceci va des démarches de la fixation du joint aux procédés de déshumidification requis.

Cela étant dans le but de ne pas avoir recours à l’intervention d’un professionnel plus tard lorsque des problèmes feront surface. Et afin de s’assurer que les joints ne s’usent pas trop vite et que la moisissure ne fasse jamais son apparition, il est important de ne jamais négliger l’étape de l’entretien.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES