Savoir percer un mur porteur dans les règles de l’art

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

Le forage d’un mur porteur n’est pas une intervention anodine, compte tenu de son rôle principal par rapport à la construction de la maison. Pourtant, vous pourriez avoir besoin d’effectuer cette tâche pour diverses raisons. Cela dit, découvrez tous les conseils pour faire un trou dans un mur porteur en toute sécurité.

 

Tout ce qu’il faut savoir avant de percer un mur porteur

Pour faciliter le passage des tuyaux ou des câbles dans les pièces d’une maison, vous pourriez être obligé de créer un trou dans le mur porteur. Certes, cette opération n’est pas impossible. En revanche, il faut rester prudent puisqu’il s’agit d’une intervention particulièrement délicate. Si vous ne respectez pas les règles, alors le risque d’écroulement de votre habitation est élevé.

Avant de percer un mur porteur, il est donc primordial d’effectuer une étude. Celle-ci permet de connaître s’il s’agit bien d’un mur porteur et aussi s’il est possible d’exécuter l’opération.

 

Comment forer un mur porteur sans risque ?

Certes, ce type de mur est beaucoup plus sensible par rapport à une simple cloison. Par contre, cela ne signifie pas qu’il est interdit d’y toucher. Vous pouvez réaliser les changements nécessaires sur ce support, mais à condition de respecter les règles de sécurité. 

Même si vous pouvez percer un mur porteur vous-même, cette intervention devrait être uniquement réservée à un professionnel en bâtiment. En effet, il possède toutes les connaissances et les outils requis pour réaliser cette opération dans les règles de l’art. Notamment, la carotteuse qui est le dispositif le plus adapté pour percer un mur en béton. Aussi, il faut savoir qu’il y a des permissions légales à obtenir pour effectuer ce forage. D’ailleurs, l’ouverture d’un mur porteur sans autorisation est passible de sanction.

Les démarches administratives pour percer un mur porteur

Toucher au mur porteur peut présenter des risques pour toute la structure de votre habitation. Par conséquent, il existe des obligations légales qu’il faudra respecter afin de garantir la sécurisation des travaux. Elles peuvent varier selon plusieurs cas de figure.

— Si vous vivez dans une maison individuelle, alors vous devez effectuer la déclaration de ces travaux auprès du service d’urbanisme de votre mairie.

— Si vous êtes dans un immeuble en copropriété, il va falloir vous rapprocher du syndicat concerné afin d’exposer votre projet. Certes, le copropriétaire est libre de modifier la disposition des zones privatives à sa guise. Pourtant, lorsque l’intervention affecte une partie commune, notamment pour percer un mur porteur, il est nécessaire d’obtenir l’approbation de l’assemblée générale.

 

Percer un mur porteur avec le bon outil

Faire des trous dans un mur porteur est très compliqué, sauf si vous utilisez un équipement adapté. L’usage d’une perceuse à percussion est alors recommandé puisqu’elle est capable de transpercer des surfaces dures comme la pierre ou le béton. Évidemment, elle s’accompagne de différentes mèches qui s’utilisent selon la nature du mur. La vitesse de perçage est également réglable pour obtenir des travaux de qualité. Afin de pouvoir utiliser sereinement cet équipement, vous devez aussi respecter les mesures de sécurité.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES