Les étapes pour peindre un lambris

Dernière mise à jour: 04.06.23

 

Le lambris perd assez rapidement sa couleur au fil du temps. Finalement, il finit par donner un coup de vieux à la pièce. Heureusement, il est possible de peindre du lambris pour le rajeunir malgré son âge. La réalisation de cette opération nécessite de suivre des étapes bien précises pour éviter les erreurs. Nous allons donc vous accompagner du début jusqu’à la fin de ce projet grâce à tous nos conseils.

 

Les avantages de peindre un lambris

Un lambris cache souvent un mur ou un plafond en mauvais état. Pourtant, la rénovation de ces derniers est beaucoup plus coûteuse. En outre, quand sa teinte est trop foncée alors il alourdit inévitablement la pièce. Par ailleurs, ce type de revêtement n’est plus vraiment tendance. Ainsi, ce n’est pas l’idéal si vous envisagez de revendre votre maison par exemple. En choisissant de peindre un plafond en lambris, vous allez effacer son aspect terne et vieilli. Évidemment, il est primordial de bien maîtriser toutes les techniques. Dans ce contexte vous pourriez avoir besoin d’un décapeur thermique. En effet, c’est l’outil indispensable pour enlever les vernis ou les lasures sur les surfaces à traiter.

 

Choisir la peinture

Avant de repeindre un plafond en lambris, il faut déterminer le type de peinture qui correspond à vos goûts ainsi qu’aux caractéristiques de l’installation. Assurez-vous de faire le bon choix pour réussir ce projet.

Parlons d’abord de la peinture acrylique. Celle-ci est très simple à appliquer, de plus son temps de séchage est beaucoup plus court par rapport à d’autres produits. En revanche, si vous privilégiez ce type de peinture pour lambris, sachez qu’elle n’est pas lessivable.

Quant à la peinture glycéro, elle possède des caractéristiques beaucoup plus intéressantes. En effet, elle est à la fois lavable, résistante et surtout imperméable. Par contre, il faudra vous y préparer puisqu’elle dégage une odeur assez forte.

Sinon, vous pouvez utiliser des peintures de rénovation spéciales lambris. Elles contiennent des additifs permettant d’assurer la protection du bois contre les effets de l’humidité ainsi que la moisissure.

Par ailleurs, il est préférable d’opter pour de la peinture satinée puisqu’elle est beaucoup plus simple à appliquer. Contrairement à la teinte mate, elle bénéficie d’une plus grande viscosité. De cette manière, il est plus facile de recouvrir les languettes et en évitant que tout dégouline.

Le choix de la couleur est également déterminant lors de ce projet. Si vous optez pour un lambris en blanc, vous apporterez davantage de luminosité dans la pièce. Cette solution est aussi très efficace pour mettre en valeur les meubles et les textiles qui sont présents.

 

Préparer le lambris

La préparation du support à traiter est une étape cruciale avant d’appliquer la peinture pour plafond. En effet, elle permet d’avoir une meilleure accroche de la première couche. Cela dit, les tâches à effectuer varient selon les caractéristiques de la zone concernée.

Pour un lambris en bois brut, il vous suffit de poncer légèrement afin que la surface soit bien lisse. Vous devez en faire de même s’il s’agit de PVC. Le décapage par décapeur thermique peut s’avérer nécessaire quand la peinture est trop abîmée. Dans le cas contraire, il suffit de laver le plafond pour enlever toutes les salissures. Par contre, si c’est du bois verni alors le ponçage est incontournable. L’objectif de cette opération, c’est d’éliminer le vernis pour obtenir un bois d’origine.

Dans la prochaine étape, vous devez procéder au dépoussiérage afin d’avoir une surface bien propre avant de passer au traitement. Vous pouvez utiliser tout simplement un chiffon sec pour réaliser cette tâche. Sinon, l’aspirateur est aussi très efficace pour nettoyer le plafond en lambris.

Il est recommandé d’effectuer toutes ces opérations pour faire en sorte que l’habillage d’un plafond soit bien propre et plane. De cette manière, vous aurez la garantie que les produits que vous appliquez par la suite vont facilement accrocher.

Passer la sous-couche, puis la peinture

Avant la prochaine intervention, servez-vous d’un ruban de masquage pour protéger le reste du mur. N’hésitez pas non plus à couvrir les meubles qui se trouvent en dessous pour éviter qu’ils soient souillés par le produit. Une fois que c’est fait, vous pouvez procéder à l’application de la sous-couche sur le lambris pour plafond. Pour ce faire, munissez-vous d’un pinceau et commencez par les angles, les zones délicates, ainsi que les rebords.

Après cela, servez-vous d’un rouleau et croisez les bandes horizontales et verticales. Vous pouvez passer plusieurs fois la sous-couche pour qu’elle s’imprègne bien dans le bois. Aussi, ceci permet de mettre en valeur la peinture tout en éliminant totalement la couleur d’origine du lambris dans la chambre. À la fin de l’intervention, ouvrez bien toutes les fenêtres et les portes pour aérer la pièce. N’oubliez pas non plus de respecter le temps de séchage indiqué sur le produit que vous avez choisi.

Ensuite, vous pouvez procéder à la mise en peinture. Cette fois encore, vous aurez besoin d’un rouleau et d’un pinceau. Le premier est destiné à l’application sur toute la surface tandis que le second permet de bien atteindre les zones entre les lames. Sinon, vous pouvez également choisir de peindre un plafond au pistolet. C’est la solution la plus pratique pour peindre un lambris qui est plein de relief afin de ne pas laisser de trace sur toute la surface. Aussi, cette méthode vous fera économiser du temps et de l’énergie.

Dans tous les cas, il faut commencer par la première couche si vous voulez moderniser le lambris. Prenez soin de bien couvrir les nœuds qui sont très présents sur les lambris en bois. Si vous remarquez que le rendu n’est pas uniforme sur certaines parties, vous pouvez effectuer quelques retouches. Ensuite, patientez jusqu’à ce que la peinture pour lambris soit bien sèche. Vous pouvez alors poncer légèrement pour éviter de tout enlever. C’est une étape à ne pas négliger pour avoir une surface bien lisse. Puis, vous pouvez appliquer la seconde couche pour accentuer l’intensité de la peinture et en finir avec votre ancien lambris.

Vous aurez besoin de travailler en hauteur pour peindre un lambris de plafond. Ainsi, l’usage d’un escalier est indispensable. Par conséquent, nous vous conseillons de faire attention pour éviter les accidents. Éventuellement, n’hésitez pas à vous faire aider si vous intervenez dans une grande pièce.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES