Rénovation maison : changer de fenêtres ou les garder ?

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

Les fenêtres participent activement dans l’isolation d’une habitation, par conséquent il est impératif qu’elles restent en bon état. Pourtant, elles se détériorent peu à peu au fil des années. À ce moment, vous pourriez avoir des difficultés à choisir entre la rénovation ou le remplacement. À travers les informations suivantes, vous pouvez prendre la meilleure décision.

 

Quand réparer ses fenêtres ?

Le changement de fenêtre n’est pas la seule option si celle-ci commence à s’abîmer. D’ailleurs, cette solution n’est pas vraiment recommandée si vous avez un double vitrage. Il ne faut pas oublier que changer de fenêtre revient beaucoup plus cher que le raccommodage. Dans ce cas, privilégiez les pièces de vie étant donné qu’elles sont occupées à tout moment, contrairement aux chambres d’amis ou la cuisine par exemple qui sont des lieux de passage. Par ailleurs, si vous sentez une résistance lors de l’ouverture ou la fermeture, il suffit d’un peu de réglage, avec l’un de vos outils rangés dans une servante d’atelier, pour y remédier.

Sinon, plusieurs ménages décident également d’isoler leurs fenêtres sans les changer. Si tel est également votre choix alors il faudra opter pour des vitrages qui offrent une meilleure insonorisation en vue d’effectuer des économies d’énergie. Dans ce cas, il est préférable de faire appel aux compétences d’un professionnel pour vous aider à bien choisir la nouvelle installation et surtout pour réaliser la pose. Évidemment, vous pouvez également changer de fenêtre sans changer de cadre. Si ce dernier est légèrement endommagé, appliquez tout simplement du mastic.

Dans quelles situations est-ce que le remplacement est incontournable ?

Quand les dégâts sont moins importants, alors la réparation est encore possible pour vous éviter de faire des dépenses inutiles. Par contre, le remplacement de fenêtre est obligatoire dans certains cas de figure.

Problème d’infiltration

L’infiltration d’eau se traduit par des signes bien visibles, notamment le gonflement du bois qui commence aussi à pourrir ou encore l’apparition de taches blanches sur les murs. Si vous constatez l’un de ces faits, vous devez agir au plus vite étant donné que les dégâts peuvent s’aggraver très rapidement et la sécurité de toute votre famille est en jeu. La seule solution dans ce cas, c’est de changer de fenêtre.

L’ouverture et la fermeture sont très difficiles

Au fur et à mesure que le temps passe, les fenêtres se dégradent petit à petit. Si elles sont faites en bois, alors vous allez constater qu’elles sont de plus en plus gonflées. L’affaissement des vantaux est aussi un problème très courant. Face à tous ces facteurs, les fenêtres ne fonctionnent plus correctement. Un grand choc peut également engendrer la déformation de l’huisserie fenêtre. Pour des raisons économiques, certaines personnes préfèrent changer de fenêtres d’une maison ancienne en remplaçant seulement le bois gonflé. Suite à cette opération toutefois, il faudra aussi penser à changer le joint d’une fenêtre en bois.

Fenêtre endommagée

La solution à adopter devrait dépendre principalement de l’ampleur des dégâts. Au cas où les vitrages sont brisés, vous pouvez vous demander : « échanger mes doubles vitrages est-il nécessaire » ? La réponse est oui et il faudra privilégier l’isolation phonique et thermique. Par contre, si c’est uniquement la menuiserie qui est affectée, la réparation pourrait être envisageable en fonction de l’ampleur des dommages. Toutefois, il est à préciser que remplacer une fenêtre est souvent plus rentable sur le long terme. Il s’agit de la meilleure solution si elle a perdu son étanchéité ainsi que sa capacité isolante.

Trop de bruit à l’intérieur

Il est recommandé de changer de fenêtre si vous remarquez que le bruit provenant de l’extérieur est de plus en plus perceptible. Cela indique tout simplement que le vitrage n’assure pas une bonne isolation acoustique. Vous ne devez pas oublier que la pollution sonore peut avoir des impacts importants sur votre confort quotidien.

Toutefois, il y a plusieurs conditions à respecter pour atteindre vos objectifs. Pour commencer, la réalisation de la pose doit être impeccable. Dans ce cas, il est plus judicieux de confier l’intervention à un professionnel pour avoir la garantie d’un travail bien fait. Ensuite, assurez-vous que le nouveau vitrage bénéficie d’un bon niveau d’isolation acoustique afin de satisfaire vos exigences. Étant donné que les entrées d’air sont essentielles, elles doivent être correctement installées pour optimiser l’étanchéité. Tous ces conseils sont aussi valables pour changer ses fenêtres en rénovation.

Pour une question d’entretien

Beaucoup de personnes choisissent de remplacer le volet en bois par du PVC pour des raisons de praticité, car ce dernier est beaucoup plus simple à entretenir. D’ailleurs, il se nettoie facilement avec de l’eau et de l’éponge. Bénéficiant d’une plus grande résistance à l’usure, il supporte également les effets des UV ainsi que les intempéries.

Pour des raisons d’esthétique

Les maisons équipées de fenêtres en bois dégagent un certain charme ainsi qu’un style authentique. En revanche, elles perdent leur charme au fil des années avec la peinture qui s’écaille ou encore le bois qui pourrit sous l’effet de l’humidité. Dans ce cas, l’installation de nouvelles fenêtres faites avec des matériaux plus modernes est la meilleure solution.

Capacité d’isolation médiocre

Les anciennes fenêtres en bois ne se ferment plus correctement au bout de quelques années. En effet, le cette matière se déforme et vous pouvez d’ailleurs sentir des coups de vent par moment même si elles sont verrouillées. À l’arrivée de l’été, la température intérieure peut aussi augmenter considérablement. Si vous faites face à tous ces désagréments, il est grand temps de penser aux travaux de rénovation.

Les aides financières disponibles

Quelles sont les aides pour changer les fenêtres ? Étant donné que le changement de fenêtre permet d’économiser de l’énergie afin de préserver l’environnement, il existe plusieurs appuis financiers qui sont offerts sous certaines conditions.

Pour les ménages à revenus modestes, ils peuvent bénéficier des primes versées par l’Anah ou l’Agence Nationale de l’Habitat. Il est également possible de profiter de l’aide pour changer ses volets, dont la TVA est réduite à 5,5 %. Vous pouvez aussi avoir accès au crédit d’impôt fenêtre CITE qui représente 30 % au maximum du coût total des travaux. Sans oublier le Prêt à Taux Zéro ou PTZ ou encore les Primes d’Énergie.

En d’autres termes, rénover une fenêtre bois en PVC n’est pas uniquement avantageux pour des raisons d’économie et de confort. En effet, ce projet vous permet aussi de profiter de nombreux privilèges financiers.

 

Pourquoi privilégier le PVC au bois

Aujourd’hui, le PVC est le matériau le plus utilisé pour concevoir des fenêtres et il existe plusieurs explications à ce phénomène.

En comparaison avec l’aluminium et certains types de bois, il assure une isolation à coût réduit. De plus, le système d’ouvrant est dissimulé afin d’augmenter l’apport en luminosité dans la pièce. Ce n’est pas tout, puisqu’il s’agit d’une matière polyvalente qui peut s’intégrer n’importe où.

Le PVC est suffisamment robuste, pourtant son prix est plus bas que d’autres produits. De plus, il assure une protection maximale en toutes saisons sans se détériorer grâce à son étanchéité. Pour aller encore plus loin, il offre des performances phoniques et thermiques très élevées. Ce qui signifie que vous n’aurez pas forcément besoin d’un système de chauffage, même si disposer d’un climatiseur mobile sans évacuation est toujours pratique.

Ce type de fenêtre est également facile à nettoyer, il suffit d’entretenir régulièrement les ailes de fixation et les joints. Par ailleurs, il ne nécessite pas de traitement spécifique contre les maladies ou les insectes comme pour le bois.

 

Comment changer une ancienne fenêtre ?

Pour vous aider à venir à bout de votre projet de rénovation des fenêtres, nous allons vous guider pas à pas à travers ces consignes.

Dans la première étape, commencez par mesurer la hauteur, la largeur et la profondeur en vous positionnant sur plusieurs endroits différents. En vous référant à ces recommandations, vous comprendrez comment prendre les mesures pour changer une fenêtre en rénovation. Puis, vous pouvez passer au retrait de l’ancienne fenêtre en faisant attention.

Ensuite, vous pouvez enlever le cadre en prenant soin de vérifier que l’intérieur est encore en bon état. N’oubliez pas de nettoyer tous les débris avant de couper les montants verticaux et de débarrasser les résidus du scellant. Un nettoyage est requis après la précédente étape.

À présent, il est temps de positionner la fenêtre en tenant compte du côté chaud. Faites en sorte qu’il y ait un retrait d’environ ¼ de pouce vers l’intérieur. Aussi, un espace d’un demi-pouce est également nécessaire entre l’ouverture et le cadre. Puis, vous pouvez intégrer les cales en dessous et à une distance de 16 pouces. Afin de renforcer la durée de vie de l’installation, il est préférable d’utiliser des vis résistantes à la corrosion.

Une fois que la pose est terminée, il y a encore d’autres travaux supplémentaires à réaliser pour savoir comment changer une fenêtre.

Dans cette étape, il est temps de procéder à l’isolation. Vous avez le choix entre la laine minérale, la mousse d’uréthane ou de polyuréthane. Cette dernière est la plus recommandée puisqu’elle possède des capacités plus élevées. Quand c’est fait, vous pouvez passer au calfeutrage en utilisant un produit destiné à cet effet. Lors de l’application, gardez un même rythme pour bénéficier d’un effet uniforme. À la fin, il ne vous reste plus qu’à installer les cadrages d’intérieur.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES