Pourquoi et comment traiter le bois avec de l’huile de lin ?

Dernière mise à jour: 04.12.22

 

Le traitement du bois à l’huile de lin est une solution naturelle pour que le bois puisse garder sa beauté d’origine et survivre aux attaques des insectes. Ce liquide est d’une grande efficacité et le respect de l’environnement est un autre atout et une propriété de l’huile de lin. En poursuivant cet article, vous allez prendre connaissance des différents moyens utilisés pour obtenir cette huile pour le bois, de ses bienfaits et de la méthode à suivre pour effectuer son application.

 

Comment avoir de l’huile de lin ?

Pour pouvoir faire un traitement du bois à l’huile de lin, il vous faut d’abord obtenir le produit. Si vous ne voulez pas en acheter, vous pouvez le fabriquer vous-même. Pour cela, vous devez disposer de graines de lin matures. Effectuez une extraction par le biais d’une pression à froid ou à chaud. Vous pouvez également recourir à un solvant, mais dans cette hypothèse, vous ne pourrez pas en consommer et l’huile de lin se limitera à un usage dans le domaine de l’art ou de l’industrie.

Pourquoi traiter le bois avec l’huile de lin ? 

L’utilisation de l’huile de lin peut varier, mais elle est surtout employée pour légèrement foncer la couleur des bois plus clairs du fait de sa teinte naturelle en jaune d’or. Elle convient à toutes les essences. Par exemple, vous pouvez huiler un parquet à l’huile de lin, soigner un mobilier d’intérieur, un bardage, une frisette et un salon de jardin en bois, entretenir des carrelages et tomettes en matière naturelle. Elle est accessible à un prix très abordable et écologique.

Nombreux sont les avantages du traitement du bois à l’huile de lin. Dès qu’elle est appliquée, elle va nourrir la surface en profondeur et former une couche protectrice pour la préserver contre :

 – Le grésillement

 – La poussière

 – Les rayures

 – L’usure

 – Les insectes

 – Les champignons (antifongique)

 – Les UV

 – Les intempéries (pluie, neige, grêle, gel, vent)

 – L’humidité

 

Quelle méthode suivre pour traiter le bois à l’huile de lin ?

Pour jouir des différents avantages de l’huile de lin, il faut passer par quelques étapes :

1. La préparation du mélange à appliquer

Tout d’abord, sachez que traiter du bois avec ce produit nécessite un dosage précis qui varie en fonction du type de matériau.

 – Bois tendre : Ajoutez 50 % d’essence de térébenthine bois à 50 % d’huile de lin

 – Bois dur : Toujours faire une composition huile de lin + essence de térébenthine (1/3 + 2/3)

Sachez que pour couvrir une surface de 5 m², il vous faudra un mélange de 500 ml environ

2. La préparation du bois à traiter

Avant de huiler le bois, vous devez vous assurer que la surface sur laquelle vous allez appliquer le mélange soit bien propre, lisse et débarrassée de toute trace de résidu. Il existe un procédé spécial pour arriver à un tel résultat :

 – Installez-vous à l’extérieur pour conserver votre santé. Si la météo vous est défavorable, choisissez un local bien aéré pour éviter de respirer les COV présentes dans l’essence de térébenthine.

 – Équipez-vous de lunettes et de gants de protection.

 – Poncez le bois à l’aide d’une cale, d’un papier de verre abrasif 150/180 ou d’un appareil électrique en fonction du caractère de la surface à traiter (tendre, dur, brut, teinté ou important).

 – Si vous avez envie de donner une jolie forme au bois avant de le conserver, servez-vous d’un tour à bois.

 – Brossez les différentes pièces pour se débarrasser des copeaux, résidus et poussières.

 – Terminez par une aspiration.

 

3. L’étalement de l’huile de lin sur le bois

L’ensemble huile de lin + térébenthine s’applique à l’aide d’un pinceau. Pour un résultat optimal, choisissez un outil de bonne qualité pour éviter la perte des poils qui vont se retrouver dans la préparation. Pour réussir l’opération, il est nécessaire de passer par quelques points :

 – Faire un bain-marie et tiédir l’huile dedans pour lui donner une consistance assez fluide.

 – En procédant par fines couches, appliquer le mélange en suivant le sens du bois avec le pinceau.

 – Pour obtenir une couche homogène et un rendu esthétique, ne vous arrêtez pas en cours de route, mais allez d’un bout à l’autre pour appliquer l’huile de lin.

Dans le cas où vous avez envie de mettre 2 couches, attendez au moins que le temps de séchage huile de lin de 24 h soit terminé pour réitérer l’opération.

 

4. L’égrenage au papier de verre

C’est une étape indispensable pour :

 – Se débarrasser des petites aspérités et avoir un résultat impeccable.

 – Simplifier la manière dont les couches adhèrent entre elles.

5. L’application de la finition

Pour cette dernière partie, utilisez de la cire d’abeille. Il s’agit d’un produit culte pour nourrir le bois et il vous permettra de jouir de plusieurs bénéfices dont :

 – Le satinage

 – La protection

 – La facilité de dépoussiérage du mobilier

Il est possible de l’appliquer sur un matériau ordinaire, mais nous vous conseillons d’utiliser la cire uniquement sur du bois qui a été nourri et traité avec de l’huile de lin. Pour la préparer :

 – Chauffez la cire pure au bain-marie jusqu’à ce qu’elle soit tiède.

 – Réalisez un mélange entre 2/3 d’essence de térébenthine et 1/3 de cire.

 – Versez une petite solution de l’encaustique sur un chiffon non trempé, propre, doux et non pelucheux.

 – Faites-le passer sur la surface pour y déposer une fine couche et renouvelez l’opération après séchage si besoin.

 – Lorsque le tout est totalement tari, vous pouvez lustrer avec un autre morceau de tissu toujours soyeux.

Le traitement de bois naturel avec l’essence de térébenthine huile de lin peut être réalisé tous les 2 ans pour conserver le matériau. Durant cette période, ce dernier ne risque pas de perdre sa couleur ou d’être attaqué par les insectes. En ce qui concerne l’encaustique à la cire d’abeille, vous pouvez vous en servir toute l’année, mais en veillant à ce que la couche appliquée soit absolument très fine.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES