Comment affuter une lame de scie à onglet ?

Dernière mise à jour: 02.02.23

 

La lame d’une scie a besoin d’être affûtée régulièrement, car elle s’use progressivement à chaque découpe. Cette tâche n’est pas vraiment facile à réaliser. Cependant, elle vous évitera d’acheter à répétition une nouvelle lame.

 

Les lames qui ne s’affutent pas

Les lames faites en acier trempé ne peuvent pas s’affuter. Elles sont parmi les plus résistantes et découpent facilement les matériaux comme le bois et autre alliage léger. Leur qualité est aussi accompagnée par un prix plus élevé.

Une fois qu’elles sont usées, la seule alternative est de les remplacer. Quelques solutions sont cependant disponibles pour tenter d’allonger leur durée de vie. Il est par exemple recommandé d’utiliser le bon type de denture sur les matériaux à découper pour éviter d’accélérer l’usure prématurée de vos lames. Par exemple, pour découper du bois de récupération issu d’un chantier et pouvant contenir des clous, une lame à dent coupe-clou est tout indiquée.

Quant à la dureté des matériaux sur lesquelles vous travaillez, l’acier trempé est supposé pouvoir couper les corps les plus durs. Cependant, utilisez votre lame uniquement sur les matériaux recommandés. Sachez aussi que même si vous travaillez uniquement avec des matériaux tendres, votre lame ne restera pas éternellement tranchante.

 

 

Affûter ses lames

Les lames en acier non trempé ou fait en carbure sont celles qui peuvent s’affuter. Les notations présentes sur la lame indiquent le matériau dont elle est constituée. Le carbure est noté C, C1, C2, le carbure de tungstène est noté TCT, l’acier haut carbone AHC. En général, les lames dont sont initialement équipées les scies à leurs achats sont de moyenne gamme et faites de l’un de ces matériaux. Elles s’usent donc rapidement et nécessitent un affûtage pour permettre d’allonger leur utilisation.

Vous avez le choix entre effectuer vous-même l’affûtage avec des outils manuels ou demander à un professionnel de le faire pour vous à l’aide d’une machine spéciale. Pour effectuer vous-même cette tâche, vous aurez besoin de quelques outils. Il vous faudra un tiers-point, une pierre à huile, une lime ronde et une pierre diamantée. Vous pouvez cependant vous contenter d’une lime diamantée, car celle-ci peut tout à fait effectuer toutes les étapes nécessaires de l’affûtage. De plus, cet outil est disponible à petit prix sur internet.

Une fois les bons outils en main, vous pourrez commencer par retirer votre lame. Référez-vous à votre manuel d’utilisation lors de cette étape. Les modèles modernes disposent d’un système qui permet de retirer en toute simplicité la lame. Pour les anciens appareils, une clé peut être nécessaire pour dévisser les boulons qui fixent la lame. Nettoyez ensuite votre lame, car la présence d’impuretés sur celle-ci pourrait gêner lors de l’affutage. Servez-vous d’un produit nettoyant et d’une brosse pour ce faire.

 

Les étapes de l’affûtage manuel

Dès que vous avez retiré la lame, fixez-la dans un étau et mettez les lames en face de vous. Placez des marques sur la lame afin de vous aider à différencier les parties à traiter. Commencez ensuite par le nivelage. Cette étape consiste à mettre les dents à la même hauteur. Utilisez une lime sur la pointe de chacune des dents pour égaliser leur hauteur.

Vient ensuite l’étape de l’avoyage. Elle consiste à régler l’écartement entre chaque dent. Elle peut se faire à l’aide d’une pince à avoyer, calibrée selon les paramètres des dents de la lame. Si vous n’avez pas ce genre d’outil, vous pouvez vous servir d’un tournevis à tête plate. Insérez-le entre les dents puis tournez délicatement vers la gauche ensuite vers la droite pour créer un espacement. Procédez de cette manière sur l’un des côtés de la lame avant de passer vers l’autre côté.

Après ces étapes d’ajustement, vous pourrez passer à l’affûtage proprement dit. Pour cela, vous pouvez utiliser un tiers-point qui est une lame triangulaire que vous pouvez incliner selon l’angle voulu. Limez les biseaux de haut en bas jusqu’à ce que la lame devienne tranchante.

Pour le couteau de scie, le tiers-point sera remplacé par une lime ronde. Selon le type de denture, vous aurez besoin d’affuter une, deux ou trois faces. Par exemple, pour une denture universelle, vous n’aurez besoin d’affuter qu’une seule face. Pour une denture inversée, vous aurez besoin de limer trois faces, c’est-à-dire l’avant, l’arrière et le biseau de pointe. Après l’affûtage, il ne restera plus qu’à remettre la lame en place. Une bonne scie à onglet devra toujours avoir des lames affûtées.

 

 

Affûter avec une machine

Si toutes ces étapes vous paraissent compliquées, vous n’aurez qu’à vous rapprocher d’un professionnel. Ce type de service coûte au minimum 10 euros. Le prix peut varier selon le nombre de dents, car chacune d’entre elles nécessitera un affutage précis.

Si vous faites un affûtage fréquent, la meilleure solution est d’investir dans une affûteuse. Ce type d’outil permet d’effectuer un affûtage précis avec un minimum d’effort. Tout ce que vous aurez à faire c’est de paramétrer la machine. Certains modèles disposent de meule en diamant de longue durée de vie, pouvant servir de nombreuses fois pour ce faire. Des supports spéciaux pour réduire les vibrations peuvent aussi être présents. Des adaptateurs d’alésage permettront quant à eux, de fixer la lame, peu importe son type. Vous devrez cependant veiller à ce que le diamètre de votre lame soit conforme aux spécifications de l’affûteuse. La qualité du travail effectué peut varier selon les modèles.

Cependant, même si le résultat final n’égale pas le travail d’un professionnel, l’avantage apporté par le gain de temps sera considérable. En effet, vous pourrez procéder immédiatement à l’affûtage sans avoir à vous déplacer. Il vous faut toutefois bien choisir votre affuteuse pour éviter d’avoir à y apporter des modifications afin de l’adapter à vos usages.

Les modèles d’entrée de gamme sont souvent disponibles aux alentours de 100 euros. Ils travaillent d’une manière moins précise et sont moins robustes. Les modèles plus sophistiqués peuvent atteindre 400 euros et plus. Ils ne sont cependant pas toujours plus faciles à utiliser. En revanche, ils sont plus stables et offrent une qualité d’affûtage satisfaisante. Vous devrez cependant les utiliser plus souvent pour qu’il y ait un véritable retour sur investissement.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES